Paul Stamets, un éminent mais controversé spécialiste américain des champignons, nous invite tous à prendre des microdoses de psilocybine. Cela ferait du bien à nos cerveaux, aiderait à résoudre les problèmes du monde et nous nous trouverions plus gentils les uns les autres. Il n’est pas étonnant que les représentants de l’ordre établi ne quittent pas Stamets des yeux. Mais tout ce qu’il dit n’est pas idiot. Ses idées sontpeut-être un peu tirées par les cheveux, mais les temps désespérés appellent des mesures désespérées. Dans cet article, nous allons découvrir l'idéologie de Paul Stamets et comment vous pouvez vous lancer dans son protocole de microdosage : le Stamets Stack.

Qui est Paul Stamets ?

Paul Stamets est avant tout un mycologue autodidacte. Cela signifie qu'il est devenu un expert d'innombrables espèces de champignons par lui-même. Et il le fait avec une passion incroyable. Stamets a trouvé un champignon qui guérit les abeilles de maladies mortelles et a sa propre gamme de champignons médicinaux. Stamets est convaincu que tout est relié par un réseau mondial invisible de fils fongiques qu'il appelle la toile mycélienne. Et nous sommes confrontés à un grand défi. Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre et donner à chacun suffisamment de nourriture et d'eau potable dans un monde qui doit accueillir de plus en plus de personnes ? Selon Stamets, la psilocybine peut nous aider à aborder ce genre de questions de manière innovante. Si vous n'avez jamais entendu Stamets s'exprimer, vous allez être gâté par les vidéos que nous partageons sur cette page.


Paul Stamets parle du traitement des abeilles avec des champignons médicinaux.


 Paul Stamets. Foto: Dusty Yao-Stamets |
CC BY 3.0

Nous avons également écrit que Stamets est un homme controversé. Cela s'explique par le fait que sa fascination pour les champignons a commencé par la lecture du livre « Altered States of Consciousness » de Charles Tart, lorsqu'il avait 14 ans. Le livre décrit des champignons qui contiennent notamment de la psilocybine. Peu de temps après, le jeune Paul Stamets a pris son premier sachet de champignons.

Le trip aux champignons de Stamets

Stamets a acheté un jour pour environ 25 dollars un sachet de champignons d'environ 20 grammes. Sans savoir comment les doser, le jeune Stamets se promène seul dans la forêt en été et mange le sachet entier. C'est une quantité incroyable, puisque l'expert Terence McKenna a toujours dit qu'une dose pour les personnes déjà résistantes aux champignons correspond à environ 5 grammes de champignons hallucinogènes… 


Paul Stamets parle de son premier trip aux champignons chez Joe Rogan.

Après avoir pris son repas de champignons hallucinogènes, il grimpe sur un grand chêne d'où il a une vue imprenable sur une réserve naturelle dans l'État américain de l'Ohio. En grimpant dans l'arbre, Stamets sent les effets de la psilocybine se renforcer. Puis il voit un lot de nuages sombres au loin. Il n'éprouve pas de peur, mais du respect pour ce que la nature et les champignons hallucinogènes lui montrent. Stamets reste dans l'arbre alors que les nuages sombres se transforment en un puissant orage. Alors que Stamets s'enfonce de plus en plus dans le trip, le vent augmente et commence à secouer l'arbre. Il a peur des hauteurs et s'accroche donc fermement aux branches. Puis la foudre frappe à proximité. Il voit des fractales partout où il regarde, comme si le monde entier était une mer chargée d'électricité. Stamets est maintenant trempé par la pluie torrentielle et s'accroche toujours à l'arbre comme un koala. Son expérience prend des formes spirituelles et il se sent de plus en plus ne faire qu’un avec l'univers.

Puis quelque chose d'extraordinaire se produit. Stamets bégaie depuis l'enfance et se dit qu’il en a assez. « Arrête de bégayer maintenant », répète-t-il à haute voix des dizaines de fois alors que la tempête se calme lentement. Lorsque les effets se sont dissipés au bout de quelques heures, il descend de l'arbre et rentre à pied chez lui. Le lendemain, il rencontre dans la rue une fille pour laquelle il avait le béguin et se met à lui parler, pour la première fois sans bégayer.

Neuroplasticité 

On n'est jamais trop vieux pour apprendre. Le phénomène de la neuroplasticité [1] le prouve. Votre cerveau continue d'apprendre et de désapprendre tout au long de votre vie. Certes, l'apprentissage est plus lent à un âge avancé que dans la jeunesse, mais il est toujours possible d'apprendre une langue durant sa retraite ou de devenir incroyablement bon aux échecs. Votre matière grise n'est pas une éponge qui n'absorbe les informations que jusqu'à ce qu'elle soit pleine. Par la répétition et l'importance, le cerveau se forme d'une manière qui convient le mieux à votre vie. De nouvelles connexions et voies sont créées pour rendre le transfert d'informations plus efficace. C'est pourquoi on s'améliore en faisant les choses souvent. Même quand on vieillit.

Voici comment Stamets explique le fait qu’il ait, selon ses dires, arrêté de bégayer du jour au lendemain en mangeant une montagne de champignons hallucinogènes : la psilocybine vous permet d'explorer toutes sortes de nouvelles connexions dans votre cerveau [2]. C'est pourquoi, au cours d'un trip intense, vous pouvez parfois goûter des couleurs et voir des sons, mais aussi que vous obtenez toutes sortes d'images folles. Le mécanisme qui dirige normalement le trafic de données là-haut est désactivé pendant un moment. Pensez-y comme à un employé du central téléphonique qui est en vacances. Vous croyez appeler votre mère, mais vous tombez soudain sur Beyoncé.

Il ne sera pas facile d'appeler Beyoncé avec le numéro de téléphone de votre mère après le trip. Les vacances de l'employé du standard téléphonique se sont terminées et vous serez à nouveau connecté correctement. La création de ces nouvelles voies dans votre cerveau nécessite un entraînement et, idéalement, de l'aide.

Le microdosage de la psilocybine

L'idée d'une micro-dose de psilocybine est d'explorer ce genre de voies inconsciemment, sans être réellement sous influence. Il n'est pas nécessaire de grimper à un arbre pendant un orage pour apprendre à penser différemment. Nous avons déjà écrit une série de blogs détaillés sur le microdosage. Vous trouverez ces informations ci-dessous :

  1. Microdosage Partie 1 : Truffes Hallucinogènes
  2. Microdosage Partie 2: Le microdosage de l'Ayahuasca, est-ce possible?
  3. micro
  4. Microdosage Partie 4 – Graines de LSA, du LSD naturel ?

L'objet de cet article est l'application pratique des idées de Paul Stamets. Son idée derrière le microdosage de truffes ou de champignons hallucinogènes est que vous aidez votre cerveau à créer de nouveaux chemins sans qu'il ne vous dérange. Avec la microdose de psilocybine correcte, vous n'aurez aucun effet visuel, mais vous vous sentirez plus créatif et plus énergique.

Le Stamets Stack : psilocybine, hydne hérisson et vitamine B3

Selon Stamets, il existe un autre champignon qui peut aider pour cela : l’hydne hérisson. Ce magnifique champignon peut éventuellement aider à régénérer les neurones. Cette recherche en est encore à ses débuts, et nous n'offrons donc aucune garantie. En outre, Stamets recommande de combiner la vitamine B3 (niacine) avec l’hydne hérisson et les truffes ou champignons hallucinogènes.

La vitamine B3 joue un rôle important dans l'approvisionnement en énergie de l'organisme. La B3 (niacine) se présente sous deux formes : l'acide nicotinique et le nicotinamide. À un dosagee élevé, l'acide nicotinique a un effet dilatateur sur les vaisseaux sanguins, ce que la nicotinamide n'a pas. C'est pourquoi certains suppléments de B3 portent la mention « no flush». Cela signifie que le complément ne provoque ni rougeurs ni démangeaisons. Paul Stamets pense toutefois que l'effet de démangeaison résultant de la dilatation des vaisseaux sanguins contribue à l'efficacité de l’hydne hérisson. Sachez simplement que cela n'a pas (encore) été prouvé scientifiquement. C'est pourquoi nous ne recommandons pas de prendre plus de 100 mg de vitamine B3 supplémentaire par jour. Une trop grande quantité journalière de vitamine B3 est nocive pour votre foie et vos yeux.

Dosage du Stamets Stack

La quantité de truffes hallucinogènes dépend de plusieurs facteurs. Utilisez ce calculateur de dosage de champignons hallucinogènes pour toujours prendre la bonne dose de champignons et de truffes hallucinogènes.

Protocole de microdosage Stamets

Le protocole de microdosage de Paul Stamets est le suivant. Dosez 4 jours d'affilée puis ne prenez rien pendant 3 jours. Combinez la psilocybine avec l’hydne hérisson et 100 mg de vitamine B3. Maintenez le microdosage pendant un mois maximum. Prenez ensuite deux à quatre semaines de repos avant de recommencer pendant un autre mois.

Expériences de microdosage

Vous pouvez trouver d'innombrables expériences de microdoseurs sur le Web. Nous aussi, à la rédaction, avons une certaine expérience du microdosage. Ne vous attendez pas à des miracles, mais à des changements subtils dans votre façon de penser qui peuvent vous aider dans votre vie quotidienne. Les mères disent qu'elles peuvent élever leurs enfants avec plus d'amour et les programmeurs semblent écrire du code plus facilement. Essayez-le vous-même avec notre pack de microdosage pratique et découvrez les effets des psychédéliques qui travaillent pour vous !

Sources :

  • [1] Fuchs, E; Flügge, G. “Adult Neuroplasticity: More Than 40 Years of Research”. doi: 10.1155/2014/541870. 4 mei 2014.
  • [2] Preller, K H; et al. “Psilocybin Induces Time-Dependent Changes in Global Functional Connectivity”. doi: 10.1016/j.biopsych.2019.12.027. Biological Psychiatry. 15 jul. 2020.