Presque tous les festivaliers qui utilisent des substances euphorisantes ont certainement déjà dû y faire face : le coup de blues qui vient après un festival. Cela ne vous arrivera pas nécessairement, car tout le monde n'y est pas sensible ou n'y est confronté. Pourtant, un grand nombre de festivaliers s'en plaignent régulièrement. Et si vous devez revenir dans la vie active le lundi ou mardi, il est bon d'être à nouveau en pleine forme et concentré. Il est également bon de pouvoir être performant au travail ou à l'école. Cependant, la question est de savoir comment vous y prendre si vous vous êtes complètement lâché au cours du week-end. Nous vous aidons à éviter autant que possible le coup de blues qui suit la consommation d'ecstasy.

Qu'est-ce que le coup de blues qui suit la consommation de drogues ?

De nombreux festivaliers connaîtront ce coup de blues qui suit la consommation d'ecstasy, mais voici une brève explication pour les fêtards inexpérimentés parmi nous. Ce coup de blues, également appelé « Tuesday blues, » est un phénomène qui se traduit par une humeur morose, de déprime ou même de dépression suivant un festival. Cela est dû à une pénurie de sérotonine dans les jours qui suivent la fête. C'est l'utilisation de drogues et en particulier d’ecstasy qui est la cause d'un déficit en sérotonine La sérotonine est la substance qui vous rend heureux. Les stupéfiants font en sorte qu'une plus grande quantité de cette substance est libérée. Dans les jours qui suivent le festival, les réserves de sérotonine sont épuisées et la pénurie doit être comblée à nouveau. Cela nécessite cependant du temps. Jusqu'à ce que les niveaux de sérotonine soient à nouveau revenus à la normale, vous pouvez vous sentir malheureux, triste et déprimé.

Nous ne vendons que des produits psychédéliques naturels légaux et aucune drogue illégale telle que l'ecstasy ou d'autres stupéfiants pouvant résulter en un tel coup de blues. Le seul effet secondaire que vous obtiendrez potentiellement de nos produits est une légère gueule de bois. Néanmoins, nous avons des produits qui peuvent aider à réduire le coup de blues de l'ecstasy. Vous pouvez les utiliser lorsque vous vous sentez complétement au fond du trou. Voir notre Smartshop !

Le 5-HTP contre le coup de blues de l'ecstasy

Ce n'est pas un secret que le 5-HTP est fréquemment utilisé après les festivals. Consommer des capsules de 5-HTP peut permettre de combattre ou même d'éviter le coup de blues qui suit la consommation d'ecstasy. Le 5-HTP augmente les niveaux de sérotonine dans le cerveau, ce qui vous permet de vous sentir mieux. De plus, l'humeur est rétablie à un niveau quotidien normal grâce au 5-HTP. Utilisez toujours le 5-HTP le lendemain du festival. Ce produit peut être dangereux si vous l'utilisez en association avec de l'ecstasy ou d'autres médicaments. Le taux de sérotonine est alors augmenté au point de provoquer des symptômes dangereux et désagréables. Les capsules de 5-HTP sont entièrement végétales et contiennent, entre autres, de la Griffonia simplicifolia, du Pavot de Californie, de l'amidon de riz et Stéarate de calcium : des ingrédients naturels qui favorisent la récupération suite à un festival.

Magnésium

Bien que le magnésium augmente les taux de sérotonine dans une moindre mesure, il est excellent pour éviter les coups de blues. Tout comme le 5-HTP, le magnésium a une influence positive sur l'état d'esprit. Le magnésium peut également réduire la fatigue. Une caractéristique qui peut être précieuse pour les festivaliers, car il faut une, voire parfois plusieurs journées pour vous rétablir. 

Vous pouvez également ressentir des douleurs dans les muscles et les articulations. Lors d'un festival, vous marchez pendant des kilomètres, ce que vous ressentirez le lendemain si vous n’êtes pas habitué à ces distances. Le résultat est une douleur musculaire qui dure plusieurs jours. Le magnésium a la capacité de réduire les douleurs musculaires. Vous souffrirez moins de vos muscles et de vos articulations si vous prenez des gélules régulièrement (1 ou 2 par jour), mais prendre 1 ou 2 capsules au moment où vous ressentez des douleurs musculaires est également recommandé.

Tripsitter

Vous souhaitez éviter le coup de blues coûte que coûte ? Vous devez alors être bien préparé. Vous pouvez prendre les capsules Tripsitter avant, pendant et après le festival. Vous pouvez trouver cela pas pratique et ennuyeux, mais vous en récolterez les fruits après le festival. Prenez les 2 premières capsules 24 heures avant l'événement et les 2 autres avant le début du festival. Vous terminez le cycle en prenant les 2 dernières capsules 24 heures après l'événement. La combinaison de tous les ingrédients naturels garantit que votre humeur sera la même qu'avant le début du festival.

Nootropes

Vous vous sentez vraiment déprimé et vous avez un examen ou une formation pour votre travail ? Il y a alors de bonnes chances que vous n'ayez pas la tête à ça et que vous n'ayez aucune concentration. Il va de soi qu'il n'est pas recommandé de tripper quelques jours avant un examen. Si vous devez tout de même étudier en vous sentant déprimé, vous pouvez utiliser des nootropes. Les capsules ou pilules pour étudier d’Omnimind peuvent sauver votre examen ou vos projets importants. Vous remarquerez que votre concentration sera à nouveau totale. Ne serait-il pas idéal de tout de même obtenir vos examens le lundi ou mardi qui suit un festival déluré ? Soyez efficace avec les nootropes !

Évitez la solitude

Vous souffrez d'un coup de blues et préférez ne pas utiliser de gélules ou autres substances similaires pour y remédier ? Pas d'inquiétudes ! Il existe également d'autres moyens de soulager la gueule de bois suivant un festival. Il est bon de se reposer, mais il n'est pas bon pour vous de rester seul à la maison. Vous vous sentez souvent mieux lorsque vous avez des gens autour de vous. C'est donc une bonne idée de se détendre avec un groupe d'amis. Surtout si vous rencontrez des amis avec qui vous étiez au festival quelques jours auparavant. De cette façon, vous pourrez vous souvenir ensemble d'une belle journée, partager vos expériences en matière de consommation de drogues et vous entraider au besoin.

En fin de compte, vous n'avez pas à vous inquiéter si vous souffrez d'un petit coup de blues. Le coup de blues suivant la consommation d'ecstasy dure quelques jours tout au plus. Il est pourtant bon de pouvoir l’éviter d’une manière ou d’une autre. Pour la plupart des festivaliers, ne pas prendre de drogues n’est pas une option, et c'est pourquoi les éléments ci-dessus peuvent aider. Amusez-vous lors de votre festival sans conséquences néfastes !

Prêt pour un Trip

Voulez-vous être sûr d'un voyage 100% agréable et sûr? Dans notre blog "Comment Tripper en Toute Sécurité", vous pouvez lire quelques conseils utiles! Vous apprécierez plus quand vous êtes bien préparé!