Se laisser aller avec des nootropes est très amusant. La nature a beaucoup à offrir et tous les psychédéliques naturels de notre smartshop sont légaux aux Pays-Bas. Pourtant, l’une des questions les plus fréquemment posées est la suivante : « Tripper est-il sûr ? » Oui, mais la sécurité d'un trip dépend d'un certain nombre de facteurs. Vous êtes prêt à visiter d'autres dimensions ? Consultez cette liste et partez bien préparé.

Tripper en toute sécurité, mode d'emploi : Soyez au courant de ce que vous prenez

Les effets, la durée, les effets secondaires et les doses dépendent de la substance que vous utilisez pour côtoyer les sphères supérieures. Un trip aux truffes est différent d'un voyage sacré avec de l'Ayahuasca dans le sang. Lisez donc attentivement nos descriptions de produits, nos blogs et les textes présentant les catégories. Ceux-ci regorgent d'informations sur les propriétés spécifiques de nos produits psychédéliques naturels. Ainsi, vous vous renseignerez non seulement sur les substances actives, mais également sur le dosage correct et de la meilleure façon de l’utiliser.

C'est pourquoi il est si important de ne pas consommer des substances proposées par des inconnus. Faites des recherches sur vos substances et n'achetez que par le biais d'un canal en lequel vous avez confiance. Et nous ne disons pas cela par intérêt. Nous vous souhaitons sincèrement un bon trip en toute sécurité. Que vous réalisiez ou non un achat auprès de Dutch-Headshop.

Besoin d'aide pour choisir ? Vous avez probablement déjà un certain nombre d'effets souhaités en tête. Découvrez un bref résumé des psychédéliques de notre gamme ici :

Court, puissant et amusant ? Gaz hilarant. Vous souhaitez vous renseigner sur le microdosage, êtes à la recherche de réponses ou souhaitez tout simplement tripper vraiment fort ? Prenez alors des truffes hallucinogènes : l'alternative légale aux champignons hallucinogènes. Une expérience similaire, mais unique en son genre : Les cactus à mescaline. Vous souhaitez passer au niveau supérieur et avez besoin d'une substance puissante et d'un trip qui se distingue vraiment du reste ? Un trip à la Salvia Divinorum est bizarre et plutôt de courte durée si on la fume. Avez-vous déjà entendu parler de l'Ayahuasca ? Vous pensez avoir les compétences nécessaires pour préparer cette boisson vous-même ? Commencez par la Chacruna, l'un des ingrédients les plus utilisés. Une substance proche du LSD et qui se produit dans la nature ? Optez pour des graines de Morning Glory : riches en LSA.

La durée d'un trip

Tripper, c'est lâcher prise un instant. Soyez donc prêt à cesser de contrôler vos pensées et votre corps pendant un moment. Vous trouvez cela effrayant ? Toutes les substances ne fournissent pas un trip d'une durée identique. Combien de temps dure un trip ? Consultez le tableau ci-dessous pour comparer la durée des trips.

Type de nootrope

Méthode

Arrivée des effets

Durée des effets

Gaz hilarant

Inhaler

Direct

Maximum 5 minutes

DMT

Fumer

20-40 secondes

Maximum 20 minutes

Salvia Divinorum

Fumer des extraits

En moins de 1 à 2 minutes

Maximum 1 heure

Yopo

Sniffer les graines moulues

5-10 minutes

Maximum 1 heure

Salvia Divinorum

Mâcher les feuilles

Après 10-20 minutes

Maximum 2 heures

Truffes / champignons hallucinogènes

Manger ou en infusion

20-45 minutes

Maximum 6 heures

Ayahuasca

Boire en concoction

20-60 minutes

Maximum 8 heures

Morning Glory (LSA)

Manger les graines

30-180 minutes

Maximum 10 heures

LSD

Timbre sur la langue

15-30 minutes

Maximum 12 heures

Cactus Peyotl

Manger ou en infusion

45-90 minutes

Maximum 12 heures

Cactus San Pedro

Manger ou en infusion

45-90 minutes

Maximum 12 heures

Vous avez fait votre choix ? Parlons maintenant du dosage

Le dosage adéquat est toujours indiqué pour chaque produit dans le texte de description correspondant. Le dosage d'un trip aux nootropes dépend :

  1. Du type. Tous les cactus ne sont pas égaux. Il en va de même pour les autres nootropes.
  2. L'aspect (séché, frais, extrait, etc.)
  3. La méthode d'ingestion (fumer, manger, dissoudre dans de l'eau, etc.)
  4. Votre poids corporel.
  5. Votre expérience avec la substance (savoir ce qui vous attend).
  6. À quand remonte votre dernière consommation.
  7. Et bien sûr, l'effet désiré. Une faible dose de truffes hallucinogènes convient parfaitement au microdosage. Prenez-en un peu plus et une soirée colorée en forêt vous attend. Une forte dose vous soulève de la surface de la terre.

L'importance du « Set » et du « Setting »

Les choses les plus sous-estimées qui influencent votre trip sont le « Set » et le « Setting ». Comment les différencier ? Pensez à mindset.

Set

Le « Set » est l'état d'esprit dans lequel vous vous trouvez lorsque vous commencez le trip, mais également la manière dont vous procédez concernant ce trip. Votre état de santé, votre vision du monde, vos convictions et même votre sens de l'humour influencent tous l'intensité et la perception au cours d'un trip. Le Set est l’image complète avec laquelle la substance psychédélique entre en contact : votre corps et vos pensées pendant toute la durée du trip.

Votre état d'esprit a une influence majeure sur l'effet des psychédéliques

Le meilleur état d'esprit pour un trip est une humeur joyeuse, énergique et curieuse. Savoir à quoi s'attendre est bénéfique. Cela vous rassure, et vous ne serez pas surpris si vous vous sentez soudainement nauséeux ou si « la lampe se met soudainement à fondre ».

À ne pas faire :

Dans tous les cas, ne vous lancez jamais dans un trip si vous ne vous sentez pas bien. Malade, faible ou nauséeux ? Commencez par essayer d'attendre que ça passe avant de vous inquiéter de la date de péremption de vos truffes hallucinogènes (qui est d'ailleurs assez longue si vous les conservez au réfrigérateur !). En tout cas, ne paniquez pas si les choses ne se passent pas bien pendant un moment. Parfois, des vomissements, un changement soudain de perception ou une hallucination bizarre font simplement partie du trip. Et nous en revenons alors à la leçon 1. Connaissez les propriétés de vos produits psychédéliques naturels.

« Setting »

Le « Setting » est l'environnement ou le lieu où vous allez tripper, mais aussi les personnes qui vous accompagnent, la température et les équipement à proximité. Assurez-vous d'avoir des toilettes, une couverture confortable et chaude, buvez suffisamment et gardez un seau à proximité.

L'endroit où vous trippez influe véritablement sur l'expérience

Tripper de façon sûre signifie s'assurer d'un Setting de confiance sans trop de distractions. Eteignez votre téléphone, mettez une musique relaxante ou profitez en silence. Vous pouvez tripper seul, ou, plus sage, avec un trippsitter qui restera sobre, ou à plusieurs. Mais ne pensez pas que vous et la personne à côté de vous ressentirez l'expérience de la même manière. Un trip est réellement un voyage en soi-même et est une expérience différente pour chaque personne en partie du fait du set.

Un endroit agréable en pleine nature est un bon exemple de setting pour un trip léger. Ce n’est pourtant pas la meilleure solution pour une première fois, car l’environnement est imprévisible. Les risques d'entendre des sons méconnaissables, de voir des insectes et de rencontrer des inconnus autour de vous sont alors réels. Pour votre première fois, le mieux est de rester chez vous pour tripper.

À ne pas faire :

Ne pas tripper à une fête ou dans un environnent animé. Assurez-vous de rester à l'endroit où vous vous trouvez. Porte verrouillée et fenêtres fermées par exemple. Ne pas allumer de bougies et ne pas faire la cuisine après consommation. Et même si on de devrait même pas avoir à le dire : ne prenez pas le volant.

En un mot : vous êtes vous-même le set et le setting est le lieu où a lieu le trip. Le set et le setting mettent le ton pour l'expérience de votre trip. Une mauvaise expérience au cours d’un trip (également appelée bad trip) est souvent due à un set ou un setting inadéquat.

Le/la Tripsitter

Il est conseillé d'inviter quelqu'un si vous envisagez de tripper. De préférence quelqu'un en qui vous avez vraiment confiance. Cette personne vous sera réellement utile lors de votre trip. Le tripsitter est une personne de confiance qui reste sobre, et qui peut vous guider au cours de votre trip. Quelqu'un qui peut vous aider avec des choses aussi simples que de vous servir un verre d'eau ou vous indiquer le chemin des toilettes tout en intervenant si vous ne vous portez pas bien. Idéalement, le tripsitter sait mieux que vous ce à quoi vous pouvez vous attendre au cours du trip. C’est pourquoi il est également utile que votre tripsitter ait déjà consommé cette drogue au moins une fois.

À ne pas faire :

On vous a confié le rôle important de tripsitter ? Il y a alors des choses à ne jamais faire. Ne prenez jamais la substance que le tripper. Même pas un tout petit peu. Vous êtes un roi / une reine si vous restez totalement sobre. Votre tripper va mal ? Mettez la personne à l'aise et donnez-lui quelque chose de sucré. Un Dextro Energy et un coca fonctionnent bien. En tout cas, ne parlez jamais du mauvais côté du trip. N'allez pas dans le sens de la mauvaise expérience et ne vous distancez pas du trip. Nous entendons par là : « Oui, effrayant, non ? » - « Tu te comportes bizarrement » - « Tu ne fais jamais ça d'habitude » - « Arrête de faire to cinéma », sont des phrases qu'un tripsitter ne doit jamais prononcer. L'empathie, la patience et la compassion sont des qualités importantes dont doit disposer un tripsitter. De plus, une bonne connaissance des substances utilisées est requise. Un voyage à l'Ayahuasca peut durer longtemps, alors prévoyez une petite réserve de café ou de boissons énergisantes !

Mélanges

Vous avez peut-être déjà entendu parler des mélanges de drogues. Cela n'est certainement pas recommandé s’il s'agit de votre première fois. Certains mélanges sont assez sûrs. Bien que nous ne pouvons pas dire lequel, car nous ne voulons pas vous encourager à expérimenter avec cela. Le danger réside dans l'imprévisibilité qui augmente de manière exponentielle avec le nombre de substances.

Nous savons exactement ce qui se passe avec certaines combinaisons. Les inhibiteurs de MAO garantissent que la plupart des trips durent beaucoup plus longtemps que prévu. Ce n'est pas positif. Comme vous perdez déjà la notion du temps au cours d'un trip, il est bien préférable que votre corps se retrouve les deux pieds bien au sol après un certain temps. Pour certains produits, un mélange avec des inhibiteurs de MAO (ou d'autres médicaments) est vraiment hors de question. Cela est alors indiqué dans la clause de non-responsabilité.

Ne combinez également pas un trip avec de l'alcool. Cela ne profite pas à l'expérience et les chances d'une mauvaise expérience augmentent rapidement. Cela gâche le trip !

Les tripstoppers - de quoi revenir à la réalité

Souvent, les tripstoppers consistent en une combinaison d'ingrédients qui vous aident à revenir à la réalité. Prenons pour exemple le Mushroom Stopper. Les sucreries et et les sédatifs légers tels que la valériane peuvent adoucir votre trip. Le gingembre peut vous aider à maîtriser vos nausées et prendre du CBD avant le voyage peut vous calmer. De cette façon, vous pouvez prévenir une mauvaise expérience. Pour les tripsitters parmi nous : ne sous-estimez certainement pas l'effet placebo, qui a été prouvé. Des mots encourageants et la conviction qu’un morceau de sucre et un verre d’eau vous apaisera fait vraiment des merveilles.

Même si nous ne devrions même pas avoir à le préciser : ne pensez pas qu'il est prudent de les cueillir vous-même et de les manger.

Récupérer après le trip

Non sans importance : comment récupérer rapidement après le trip ? Si vous avez vécu un voyage léger, tout ira au mieux. L'aftermath d'un trip ne peut pas être comparé totalement à une gueule de bois. Parfois, vous pouvez vous retrouver avec des questions spirituelles après un voyage intérieur intense. Il est utile d’en parler avec des personnes qui ont utilisé la même substance psychotrope ou de méditer. En ce qui concerne votre corps : buvez suffisamment et prenez du 5-HTP pour pouvoir reconstituer rapidement votre sérotonine.

Remettre ça ?

Pas si vite. La plupart des produits psychédéliques naturels ont besoin de plusieurs jours pour disparaître complètement de votre système. Les champignons hallucinogènes, les truffes, les cactus et les plantes contenant du DMT ont tous un effet réduit dans les jours qui suivent votre trip. Le risque de dépendance est donc pratiquement inexistant.

Vous souhaitez en savoir davantage ? Posez vos questions à notre service client !

Vous pouvez bien sûr partager vos expériences en ligne. Et laissez surtout un avis si vous avez vécu un trip avec nos produits. Nous sommes impatients de lire ce que vous avez vu et vécu ! Tout cela vous effraie un peu trop et vous n’aimez pas lâcher le contrôle ? Alors nous avons un conseil tout simple. Ne vous lancez pas dans un trip, mais faites-vous un bon joint (le cannabis ne fait pas tripper, c'est un mythe) ou voyagez dans vos rêves avec des herbes à rêves.