Lorsque vous prenez des psychédéliques, il est extrêmement important que votre set et setting soient aussi bien que possible. Il s'agit d'un certain nombre de petites mesures que vous pouvez facilement mettre en œuvre pour rendre votre trip amusant, sûr et responsable. Dans cet article, nous donnons une explication claire et complète de ce que sont le Set et le Setting. Nous vous donnons également 8 conseils en or pour rendre votre expérience avec les champignons hallucinogènes, le peyotl et même le DMT beaucoup plus agréable et intense. Have a safe trip !


Un Set et Setting adéquat pour tous les psychédéliques

Dans cet article, nous mentionnons les truffes hallucinogènes à titre d'exemple. Mais ce que nous disons vaut aussi pour les champignons hallucinogènes. Les champignons hallucinogènes ressemblent beaucoup aux truffes hallucinogènes car ils contiennent les mêmes composés hallucinogènes que la psilocybine. En outre, vous pouvez également utiliser cet article pour améliorer votre Setting pour un trip à l’ayahuasca, à la DMT, au peyotl / mescaline, au LSD et à la Hawaiian Baby Woodrose (LSA). En bref : pour tous les psychédéliques classiques. Vous pouvez également améliorer votre expérience avec les drogues psychédéliques comme le 2C-B et le 5-MeO-DMT en suivant les conseils de cet article. Mais d'abord : qu'est-ce que le set et setting en fait ? 

Set : Qu'emportez-vous pour votre trip ? 

Le set est l’ensemble que vous proposez au trip : vous ! Votre corps et votre état d'esprit sont les facteurs les plus importants qui déterminent le déroulement du trip et surtout l'intensité dutrip. Voici les éléments dont vous devez tenir compte lorsque vous réfléchissez au set de votre trip :

  • Votre poids
  • Expérience antérieure avec les truffes hallucinogènes
  • Une tolérance s'est accrue depuis le dernier trip
  • Quand avez-vous mangé pour la dernière fois ?
  • Êtes-vous en bonne santé et vous sentez-vous en forme ?
  • Avez-vous pris d'autres drogues, de l'alcool, des médicaments ou de la caféine ?
  • Quelles sont vos attentes de ce trip ?

Le set et le dosage correct sont inextricablement liés. Vous devez par exemple tenir compte de votre poids corporel lorsque vous calculez le dosage correct.

Utilisez notre Calculette pour champignons hallucinogènes! Saisissez votre poids corporel et compensez votre dose en fonction.


Qu'attendez-vous de ce trip ?

Eh bien, si c’est la première fois que vous essayez des truffes hallucinogènes, vos attentes ne seront peut-être pas très détaillées. Peut-être vous attendez-vous à voir plus de couleurs ou à halluciner, mais peut-être êtes-vous très sceptique. La différence entre votre attente et les effets est déterminée par le set et le setting. Il est conseillé de garder l'esprit ouvert et de se laisser transporter dans un autre monde. Mais si quelqu'un vous a dit que les murs s'animent et que vous voyez des spaghettis voler, vous allez chercher à ressentir ces sensations. Le mieux est de commencer le trip avec un esprit ouvert ou de vous poser une question avant d'être emmené dans cet autre monde.

Votre santé et votre niveau d'énergie

Il ne faut tripper quand on est malade. Cela s'applique aux maladies physiques, mais surtout à votre état mental. Bien que des recherches soient en cours en Amérique et en Angleterre sur la valeur médicinale de la psilocybine, il n'existe aucune raison légitime de s'auto-médicamenter. Nos truffes hallucinogènes et autres psychédéliques sont principalement destinées à l'auto-développement et à l'exploration d'autres états de conscience. Il est également conseillé de ne tripper que lorsque vous êtes bien reposé. En général, cela rend le trip plus amusant. Un trip psychédélique comme celui-ci est une véritable agression pour votre corps et votre esprit. C'est fatigant. Vous remarquerez également qu'au début, vous êtes un peu fatigué et que vous vous mettez à bâiller. Cela arrive très souvent.

Un estomac à jeun

Ne pas manger trois à quatre heures avant la prise. Il est permis de boire, mais de préférence de l'eau du robinet. L'eau gazeuse et les jus de fruits réduisent l'effet de la psilocybine. Bien que la caféine n’a pas de synergie avec lla truffe hallucinogène, elle vous rend plus alerte, et il est alors plus difficile de vous laisser emporter. Le sentiment d'agitation que peuvent provoquer plusieurs tasses de café n'est pas non plus une bonne base pour un trip. Mieux vaut donc ne pas avoir de café ou de thé trop fort. L'alcool est vraiment à proscrire. Il réduit l'effet de la psilocybine et augmente les risques de bad trip, d'accidents et de disputes. Vous pouvez consommer du cannabis mais cela n’est pas conseillé car il rend le trip intense et distrayant. Attendez dans tous les cas le point culminant de votre trip. Pour les truffes et champignons hallucinogènes, attendez au moins 3 heures après ingestion.

Tolérance et expérience

Quand on prend des truffes hallucinogènes pour la première fois, c'est tout nouveau. Souvent, vous n'avez qu’entendu ou lu ce à quoi vous devez vous attendre. Mais si vous avez déjà trippé, il se peut que vous en ayez assez de la pataugeoire psychédélique. Le grand bain récréatif d'une dose plus élevée semble alors tentant. Mais nous vous recommandons de patauger encore un peu avant de rejoindre les nageurs de compétition, car un trip héroïque peut vraiment bouleverser votre vision de la vie !

Tous les psychédéliques classiques bloquent vos récepteurs de sérotonine. Traduction, s'il vous plaît ? On se construit une tolérance pour le prochain trip. Et ils sont interchangeables. Cela signifie que le trip aux champignons de samedi dernier vous permettra de ne pas sentir de la Hawaiian Baby Woodrose quelques jours plus tard. Votre corps est encore en train de le traiter. C'est une bonne chose, car cela signifie que ces drogues ne créent pas de dépendance. Faites une pause d’au moins 10 jours entre deux trips, mais de préférence plus longtemps. Ce n’est pas quelque chose à faire toutes les semaines, n'est-ce pas ?


Vous êtes en bonne santé et à bien dans votre peau ? Vous avez alors le feu vert pour tripper.

Cadre : Où allez-vous tripper ?

Le cadre peut être vu comme l'emplacement, l'atmosphère et les environs. Vous pouvez être sûr que votre expérience sera mauvaise si vous vous mettez à tripper entre quatre murs de béton gris. Un environnement froid et gris nuit au trip. Il est beaucoup plus sage de prendre des truffes hallucinogènes dans un endroit où l'on peut être soi-même. Un endroit qui vous inspire peut être génial, mais peut aussi prendre des tournures inattendues. Alors tenez-en compte. Nous vous expliquerons ce que vous pouvez faire pour vous assurer que le cadre est parfait grâce aux autres conseils donnés dans cet article. Vous pouvez ainsi prendre toutes les mesures nécessaires pour profiter de votre trip.

Prenez des truffes hallucinogènes dans un endroit où vous pouvez être vous-même.

Conseil 1 : L'importance d'un tripsitter

C'est de loin la chose la plus importante que vous puissiez faire pour rendre le trip amusant et sûr. Invitez une personne à vous accompagner ou à vous tenir compagnie pendant votre trip. Vous n'avez pas besoin de faire venir un chaman d’un pays lointain. Choisissez simplement un bon ami ou un membre de votre famille en qui vous avez entièrement confiance et qui soutient votre choix de tripper. De préférence quelqu'un avec une certaine expérience, mais ce n'est pas nécessaire. C'est à vous de dire au tripsitter à quoi il doit s'attendre et combien de temps cela durera. Vous pouvez heureusement trouver exactement ce que font ces psychédéliques et combien de temps dure un trip sur toutes nos pages de produits. Prenez nos truffes hallucinogènes, par exemple. Cliquez sur la description détaillée sur votre mobile. Dans tous les cas, demandez à votre tripsitter de ne jamais vous taquiner ou vous faire tourner en bourrique. Encore une fois : l'objectif est la sécurité et la confiance. De plus, avoir une personne sobre à vos côtés qui peut intervenir si les choses tournent mal vous rassurera également. Il est ainsi plus facile de lâcher prise et de laisser les psychédéliques faire leur travail.


Conseil n°2 : Tripper chez soi

Votre maison est normalement un environnement sûr où vous vous sentez à l'aise. Si ce n’est pas le cas, votre priorité n'est pas de dévorer un sac de truffes, mais de vous occuper de votre intérieur. Il est préférable de tripper chez soi pour plusieurs raisons.

  • Sûr
  • Confiance
  • Confortable
  • Aide à proximité

Le fait que votre maison soit un lieu sûr est lié à des facteurs que vous ressentiriez autrement à l'extérieur. Le nombre d'événements inattendus pouvant se dérouler chez vous est le plus faible de tous les endroits où vous pouvez tripper. Cela ne profite pas seulement à la sécurité, mais aussi à la nature du trip. Cela vous apporte la tranquillité d'esprit et vous aide à vous débarrasser de vos soucis. De plus, vous savez exactement où tout se trouve. Savoir que vous avez votre téléphone en cas d'urgence, et où se trouvent certaines choses simples comme la porte des toilettes vous aident à vous détendre. Vous pouvez également simplement prendre une couverture ou augmenter le thermostat de quelques degrés lorsque vous commencez à avoir froid. Les psychonautes ont souvent froid avant de commencer à explorer le cosmos. Enfin, vos voisins ne sont généralement pas loin. Ainsi, si quelque chose devait mal tourner, vous ou votre accompagnateur n'aurez qu'à vous rendre chez les personnes que vous connaissez et une aide supplémentaire sera disponible.

Conseil n°3 : Trip per dans la nature

Les bois, les dunes ou la bruyère peuvent avoir un aspect fantastique, même avec une faible quantité de truffes hallucinogènes. Vous pouvez facilement fixer un arbre pendant quinze minutes et voir comment les branches se fendent d’innombrables façons. Tripper dans la nature est la façon la plus étonnante de voir le monde avec des yeux différents. C'est relativement sans danger et c'est aussi un peu la façon traditionnelle d'utiliser les psychédéliques. Les séances d'ayahuasca et de champignons hallucinogènes avaient également lieu dans la nature en Amérique du Sud. La jungle assourdissante est l'endroit idéal pour laisser le monde vous parler. La nature européenne est cependant souvent beaucoup plus sûre, car chaque pierre n'abrite pas un mille-pattes ou un scorpion venimeux.


Vous devez cependant tenir compte du fait que vous partagez la nature avec d'autres. Même les jours de pluie (vivement recommandé !), vous pouvez rencontrer des gens qui promènent leur chien ou qui, comme vous, aiment profiter de la nature. Ce facteur imprévisible peut être source de stress. Et il faut pouvoir lâcher prise pour éviter un mauvais trip. Que vous trippiez chez vous, dans la nature ou chez quelqu'un d'autre, ne trippez pas dans la rue ou dans un festival. C'est la recette parfaite pour une expérience désagréable. Les truffes et les champignons hallucinogènes ne sont pas des drogues de fête !

Conseil n°4 : Éteindre les lumières et couper la musique

Imaginez un bar confortable. Non pas pour tripper, mais pour illustrer ce conseil en or. Il est tard, tout le monde est plutôt ivre et la musique retentit sur ces énormes haut-parleurs qu’on trouve souvent dans les cafés. Vous remarquez que vous devez élever la voix pour vous faire comprendre. Si cela continue ainsi, vous serez certainement enroué demain.

Assurez-vous que les truffes hallucinogènes aient assez de place pour vous montrer les choses. 

Les truffes hallucinogènes ont aussi une voix. Cette voix d'accompagnement vous permet de voir ces schémas incroyables dont tout le monde parle. Mais si le volume sonore dans le bar est élevé, il est difficile d'entendre cette voix. Ce que nous disons, c'est qu'il est conseillé de limiter les facteurs externes qui demandent de l'attention. Si vous baissez un peu la lumière ou si vous éteignez quelques lampes, vous aurez plus de chances de créer de l'espace pour voir ces motifs. C’est également vrai avec une dose de truffes hallucinogènes moins importante. Si vous voulez mettre de la musique, ne mettez pas de gangsta rap, de death metal brutal ni de hardstyle avec le volume au maximum, mais plutôt de la musique relaxante à bas volume. Vous aurez alors une expérience musicale non seulement plus intense, mais aussi plus agréable.

On dirait que c'est Noël. Voici le confort que vous devez avoir pour un Setting de premier ordre ! 

Conseil n°5 : Éteignez votre téléphone portable, votre télévision et votre ordinateur

Cela est particulièrement vrai lorsque vous avez la compagnie d'un tripsitter. Si votre téléphone est éteint, vous risquez moins d'être distrait. Éteignez également la télévision et votre ordinateur. Essayez sans ces distractions. Repensez au bar avec ses clients ivres. Il n'est pas facile pour tout le monde de s'abandonner au trip, mais il est plus facile de percevoir les effets des truffes hallucinogènes en éteignant vos appareils.

Conseil n°6 : Considérez le champignon comme un sacrement

Un sacrement est un acte ou un rituel pour entrer en contact avec le divin. Cela semble un peu vague, mais les psychédéliques naturels ont été utilisés exclusivement pour enrichir la vie et lui donner de la profondeur depuis la nuit des temps. Les enthéogènes, autre mot barbare, sont des substances présentes dans la nature qui aident les peuples traditionnels à entrer en contact avec leurs dieux, leurs ancêtres ou à guider les animaux. Ce ne serait pas la première fois qu'un athée militant ouvrirait un sac de champignons hallucinogènes et vivrait une expérience mystique ! Les psychédéliques comme les champignons hallucinogènes, les truffes hallucinogènes, le peyotl et l'ayahuasca appartiennent tous à ce groupe d'enthéogènes. Ils ont tous été utilisés pendant des centaines, voire des milliers d'années comme un tremplin vers la maturité spirituelle. Le fait qu’on traite ces sacrements de manière irresponsable en les utilisant comme drogue de fête depuis les années 60 n'a pas été bien accueilli par les autochtones. Le plaisir et le sens que les psychédéliques peuvent vous donner n'augmentent qu'avec le respect que vous leur accordez.


Conseil n°7 : Soyez ouvert

Ce conseil se réfère au conseil 6. En vous ouvrant à ce que les truffes hallucinogènes ont à offrir, vous acceptez l'incertitude qu'un trip a par nature. Voyez-le comme une montagne russe dans le noir, où vous n'êtes jamais allé auparavant. Chaque virage et chaque boucle est une surprise. Mais si vous vous installez dans le wagonnet de la montagne russe en vous disant qu’elles sont nulles, le trip sera probablement décevant.

Tripper, c'est comme faire des montagnes russes dans le noir.

Conseil n°8 : Ayez des Tripstoppers à proximité

Ce n'est pas pour rien que nos compagnons d'infortune disent : « Ayez toujours une stratégie de sortie ». Les tripstoppers sont des capsules de valériane apaisantes et des comprimés de dextrose qui vous aident à retrouver la terre ferme lorsque vous êtes parti trop loin. L'intention est de vous calmer et de vous ramener à la réalité en rendant votre trip moins intense. Deux ou trois tripstoppers sur la table vous donneront également plus confiance - vous serez plus en sécurité et moins anxieux de savoir qu'il y a une porte de sortie. Le trip passera, mais les tripstoppers rendent l'attente plus facile et plus agréable. Prenez un verre d'eau, éteignez la musique, prenez un moment pour vous ou écoutez les paroles encourageantes de votre tripsitter sobre. Tout va bien se passer !