Avez-vous déjà eu le sentiment de ne pas être sûr de si vous rêviez encore ou si vous étiez éveillé ? Un trip à la mescaline de cactus Peyotl ou San Pedro peut vous procurer cette sensation. Dans cet article, nous nous penchons sur les trips au cactus. Nous vous expliquons ce à quoi vous pouvez vous attendre et vous indiquons la meilleure façon de préparer votre cactus.

Peyotl

Manger un cactus ? N'est-ce pas une affaire douloureuse ? Tous les cactus ne possèdent pas d'épines. Le Peyotl (Lophophora williamsii) est l'un de ces cactus. Le Peyotl, cactus globulaire à croissance lente, contient toute une gamme de substances psychoactives qui vous permettent d’halluciner et de ressentir différemment la réalité. L'une de ces substances est la mescaline, un hallucinogène naturel qui bouleverse le monde. Le Peyotl contient environ 3 à 6% de mescaline.

Ce cactus gris-vert est une vraie plante tex-mex. On le trouve principalement dans le sud des États-Unis et au Mexique. La plante est côtelée et forme en son cœur une belle fleur rose, blanche ou jaune. Le Peyotl n’est généralement pas très gros (jusqu’à 12 cm de diamètre), mais il existe des exceptions dont nous parlerons plus tard.

Une espèce menacée

Concernant le cactus lui-même, il est important de savoir qu'il figure sur la liste rouge des espèces protégées. Cela est dû au fait qu'on cueille le Peyotl plus rapidement qu'il ne peut se propager. C'est pourquoi le Peyotl est de moins en moins présent dans la nature.

Cette diminution de ce cactus est liée à son utilisation récréative croissante, mais aussi à des usages religieux. Aux États-Unis, l'utilisation du Peyotl est autorisée si vous êtes membre de la Native American Church. Après tout, il est vrai que la plante a été utilisée à des fins chamaniques depuis la nuit des temps. Grâce à la datation au carbone, nous savons que la population autochtone d'Amérique du Nord connaît les effets de la consommation de ce cactus hors du commun depuis déjà 5500 ans.

Tripper avec le Peyotl : Dosage et Utilisation

Comment préparer le cactus pour la consommation ? Une dose normale de mescaline est d'environ 300 mg. 20 grammes de Peyotl séché contiennent environ cette dose. Le manger assure un trip d'intensité moyenne. 15 grammes correspondent à un trip plus doux et 30 grammes à un trip plus intense. Le dosage est un tout petit peu plus élevé que pour les truffes hallucinogènes. La différence réside dans le processus de séchage. Les truffes hallucinogènes sèches ne se mangent pas.

Comme c'est le cas pour les truffes, il est possible de faire du thé de Peyotl. Laissez 20 grammes de Peyotl séché se dissoudre dans une tasse d'eau venant d'être bouillie pour un résultat optimal. Vous préférez ne pas les faire sécher ? Vous aurez alors besoin de 150 grammes de Peyotl fraîche pour un trip d'intensité moyenne. Mais nous ne recommandons pas cela. Le Peyotl n'a pas un goût très agréable. Le goût est même très amer. Souvent, vous ressentirez des nausées avant que les premiers symptômes du trip ne se fassent ressentir.

San Pedro

Là où le Peyotl est connu pour sa croissance lente, le San Pedro est justement un cactus à croissance rapide. Le San Pedro (Echinopsis pachanoi) est originaire des hautes montagnes andines. Le San Pedro se trouve entre autres au Chili, en Bolivie, en Equateur et au Pérou. Dans ces régions également, les cactus contenant de la mescaline ont longtemps été utilisés à des fins chamaniques et religieuses.

Le San Pedro peut présenter toutes sortes de variations de couleur. Du vert-jaune au vert-bleu. On dit souvent que la couleur bleue résulte d'une accumulation de substances hallucinogènes. Quoi qu'il en soit, certains disent également que cela indique un déficit d'éléments nutritifs dans le sol du cactus.

La racine mesure environ 6 à 15 centimètres de diamètre, et un cactus adulte peut mesurer jusqu'à 6 mètres. Il se peut qu'aucune épine ne pousse sur le San Pedro, mais cela reste plutôt rare. Cela rend la préparation du San Pedro un peu plus délicate.

Il semblerait (études anecdotiques) que les couches extérieures du San Pedro contiennent davantage de mescaline. Retirez les épines et pelez le cactus. Laissez la peau sécher.

Tripper au San Pedro : Dosage et Utilisation

Il est difficile de déterminer le nombre de substances actives contenues dans un San Pedro. 50 grammes de San Pedro séché peuvent contenir 150 mg de mescaline, tout comme ils peuvent en contenir 1200 mg. C'est pourquoi il faut toujours commencer par une très faible dose (7 grammes de pelures séchées) du même cactus pour tester l’intensité du trip. Vous éviterez ainsi une overdose potentielle. Une semaine plus tard, vous pourrez éventuellement en essayer plus. Doublez la dose si vous n'avez rien ressenti. Il est important de suivre ces étapes à chaque récolte.

Il est également possible de faire du thé à partir du San Pedro. Laissez alors 7 à 20 grammes de peaux séchées tremper dans de l’eau chaude, avant de la passer à la passoire.

Un trip à la mescaline : Que ressent-on ?

Des nausées se feront ressentir dans les trente minutes. Cela s'accompagne parfois de transpiration ou de frissons, mais cette sensation disparait au fur et à mesure que le trip commence. Après une heure ou deux, vous ressentez un sentiment de calme et d'acceptation. Le point culminant du trip est atteint deux à quatre heures après la prise et les effets s'atténuent lentement sur une période de huit à douze heures après cela. La durée totale des effets d’un trip au Peyotl est de 16 heures au maximum. Une dose plus élevée peut prolonger le voyage jusqu'à 24 heures.

Les effets sont similaires à ceux du LSD. Vous pouvez vous attendre à des sautes d'humeur, à des émotions plus vives et, bien sûr, à un changement de perception. Vos idées sur la conscience de soi, le temps et la réalité seront également chamboulées, donnant l'impression que vous ne faites plus qu'un avec l'univers. Votre environnement peut « fondre » ou « respirer », donnant l'impression que tout est vivant et connecté. Dans certains cas, une expérience au Peyotl peut avoir des effets surnaturels. Cela signifie qu'un tel trip peut vous procurer des idées complètement différentes.

Sur le plan chimique, la mescaline ressemble au 2C-B, un agent psychédélique de synthèse. La mescaline, tout comme le LSD, le DMT, le 2C-B et la psilocybine, composant psychoactif des Truffes Hallucinogènes, agit sur les récepteurs de la sérotonine (en particulier le 5-HT2A) dans le cerveau.

Y a-t-il également des dangers ? Et un tel cactus peut-il engendrer une dépendance ?

Comme avec tous les psychédéliques, il vaut mieux l'utiliser dans un environnement familier en présence d'un tripsitter qui restera sobre. Ne prenez pas part à la circulation et gardez les fenêtres et les portes fermées. Dans la nature, le Peyotl et le San Pedro agissent à merveille sur les sens. Les couleurs deviennent plus profondes et les formes des feuilles et des fleurs rendent le voyage encore plus intense.

Il ne faut cependant jamais consommer la mescaline des cactus conjointement avec :

  • Alcool et cannabis.
  • Drogues stimulantes telles que la cocaïne et les amphétamines.
  • Tramadol.
  • Dépression, anxiété ou psychose.
  • Inhibiteurs MAO tels que les Banisteriopsis, les somnifères et les médicaments.
  • Un problème cardiaque, une pression artérielle élevée ou un traitement hypotenseur.
  • Ne passer utiliser pendant la grossesse ou l’allaitement.

Les cactus tels que le Peyotl et le San Pedro, mais aussi le peruvian torch, ne créent pas de dépendance. Vous développerez tout de même rapidement une tolérance nécessitant quelques jours de récupération. Cela signifie que vous devrez consommer une quantité plus importante de cactus pour obtenir un effet similaire.

Le plus gros inconvénient du Peyotl et du San Pedro est qu’ils peuvent vous donner des nausées. Assurez-vous d'avoir un seau à portée de main ainsi que quelques bouteilles d'eau. Consommez un tel cactus psychédélique uniquement si vous vous sentez bien. Vous vous assurerez ainsi une expérience agréable. Le Peyotl et le San Pedro renforcent notamment ce que vous ressentez. Si vous vous sentez au fond du trou, un trip ne répondra pas à vos problèmes !

Il existe également des cactus qui ressemblent au San Pedro, mais ne contiennent pas de substances hallucinogènes. Ces cactus ne peuvent pas faire beaucoup de mal, mais vous n’aurez qu’une belle plante décorative à la maison.

Cultivez vous-même votre Peyotl ou San Pedro

Cultiver ces cactus vous-même est assez simple et amusant. La culture du cactus est un monde en soi. De cette façon, vous découvrez que vous pouvez détenir de magnifiques plantes avec relativement peu d'entretien et qu'il existe des formes de croissance bizarres appelées cristates.

Cristation

Un San Pedro ou Peyote avec une formation cristate est un véritable objet de collection. Vous ne pourrez pas détourner le regard des formes fascinantes que le cactus peut prendre. Jetez un coup d'œil aux photos suivantes et laissez-vous tenter.

Il est difficile de dire comment cultiver cette forme. Certains prétendent qu'elle est génétiquement déterminée, tandis que d'autres disent que des facteurs externes peuvent donner cette formation cristate au cactus. Il est possible que l'une des graines de cactus de votre commande développe ce genre de jolies formes.

Vous souhaitez en savoir d'avantage sur la culture des cactus à la mescaline ? Jetez alors un coup d'œil à notre gamme de graines de San Pedro et de Peyotl. »