Les drogues (douces) telles que le cannabis influent sur notre sommeil. On dit par exemple qu’une consommation régulière de cannabis empêche de rêver sur le long terme. Mais il existe des plantes qui on l’effet inverse et vous permettent justement d'entrer en contact avec le pays des rêves. Les herbes à rêves et l'African Dream Root par exemple. La consommation (d'extraits) de plantes pour influer sur nos rêves peut ressembler à la consommation de substances psychédéliques. De plus, des études récentes ont démontré que le cerveau présente la même activité lors d'un rêve que sous l'influence de truffes hallucinogènes. Qu'est-ce-que cela signifie et pourquoi est-ce important ?

Que signifie rêver ?

Pour nous et notre esprit occidental, rêver est surtout quelque chose de bizarre. Lorsque nous avons des rêves, ou admettons en avoir, nous préférons ne pas partager ces images personnelles profondes avec autrui. Pour les peuples primitifs tels que les habitants autochtones d'Australie, rêver est un aspect important de la vie quotidienne. Cela est dû au fait que la tradition des Aborigènes reconnaît un temps dédié au rêve : une période de mise en ordre de leur récit originel. Dans ces cultures, il n'existe pas de livres sur lesquels se reposer. Toutes les connaissances sont transmises oralement de génération en génération.

Il est intéressant de remarquer qu'il n'existe pas de mot pour « temps » dans quelque langue aborigène que ce soit. Il semble que le concept de temps tel que nous le connaissons n'existe pas pour eux. Le temps dédié au rêve n'est donc pas une période dans l'histoire des Aborigènes. Pour les Australiens autochtones, cela est par exemple comparable avec les évènements de la Genèse, mais la différence réside dans le fait que le temps dédié au rêve existe toujours. Les Australiens autochtones retournent dans le temps des rêves tous les soirs. Si ça ne sonne pas psychédélique !

Recherche importante : Existe-t-il des similitudes entre rêver et tripper ?

Pour la culture occidentale, où les preuves empiriques sont d'une grande importance dans la manière dont nous vivons, rêver n'est qu'une donnée bizarre. Quelle est l'utilité de ces pensées et conceptions excentriques qui surviennent lorsque nous fermons les yeux ? Nous savons que les rêves ont lieu lors du sommeil paradoxal, mais nous n'avons que de suppositions sur la fonction et la valeur des rêves. Lors du sommeil paradoxal, nous pouvons mesurer qu'un changement de conscience a lieu. L'activité cérébrale change énormément lorsque nous dormons : même plusieurs fois par nuit. Il ne manque plus que des preuves pour expliquer le changement de conscience et les images souvent déformées de la réalité qui l'accompagnent. 

Au cours d’une étude, une équipe de scientifiques dirigée par Enzo Tagliazucchi, neuroscientifique à l'Université de Buenos Aires, a étudié un moyen de comprendre les rêves et d'expliquer en même temps les expériences vécues lors d'un voyage sous médication psychédélique.

Comment s'est déroulée cette étude ? L’équipe a recherché des similitudes dans le choix des mots parmi les gigantesques archives d’Erowid.org, où tout le monde peut partager ses expériences en matière de drogue, et Dreamjournal.net, où vous pouvez décrire vos rêves dans les moindres détails. Le site Dreamjournal.net contient maintenant plus de 200 000 rapports de rêves.

L'étude montre qu'il existe un nombre incroyable de similitudes entre la façon dont on décrit un rêve et un trip. Il est intéressant de remarquer que la plupart des similitudes entre les rêves et les trips sont observées avec des drogues hallucinogènes classiques telles que les champignons hallucinogènes, le LSD, le DMT, l’ayahuasca et les cactus peyotl contenant de la mescaline. Le THC, la Salvia divinorum et la MDMA sont également mentionnés.

À la loupe

Si vous avez déjà consommé des champignons hallucinogènes, des cactus ou de l'ayahuasca, vous ne serez pas surpris d'apprendre qu'il existe des similitudes. Mais il n'y avait aucune preuve physique pour soutenir cela. Jusqu'à ce qu'une étude avec des IRM ait eu lieu en 2014. 15 personnes sous l'influence de la psilocybine, l'ingrédient actif des truffes et champignons hallucinogènes, ont été placées dans un IRM. Alors que les participants partaient pour un voyage intérieur, les chercheurs ont vu certaines parties du cerveau s’illuminer à la suite de cette activité : la même activité qui est également observée lorsque les gens rêvent dans un tel scanner IRM.

Ce sont principalement les zones du cerveau responsables de la conscience de soi, de la logique et de la prise de décision qui sont troublées et non coordonnées. Les parties responsables de la mémoire, de l'excitation et de l'émotion, en revanche, deviennent beaucoup plus actives et plus cohérentes. Les gens disent à propos des effets des champignons qu’ils ont tous l’impression de rêver, mais il est maintenant prouvé que tripper et rêver ont des similitudes au niveau du cerveau.

Similitudes entre rêver et tripper

Nous souhaitons partager certaines des descriptions qui reviennent sans cesse sur Erowid.org et Dreamjournal.net.

  • Tant dans les rêves que dans les voyages psychédéliques, le temps et l’espace semblent fluides. Il est assez facile de penser à un endroit pour s'y retrouver soudainement. Le temps qui passe dans les trips et les rêves est très différent de celui des aiguilles d’une horloge. Suite à un trip, presque tout le monde dit qu'il a l'impression de voyager plus longtemps que le trip ne dure et qu'un rêve semble souvent durer plus longtemps qu'il n'y a d'heures dans une nuit.
  • Les mouvements semblent aller en slow-motion ou laisser une trace visible derrière eux.
  • Plus un rêve est lumineux ou profond, plus il ressemble à une réalité déformée. Quelques-uns des thèmes récurrents : Vos propres mains ont soudainement six ou sept doigts et l’électronique ne fonctionne pas ou ne fait pas ce à quoi vous vous attendiez.
  • Au cours d'un trip, vous pouvez entrer en contact avec d'autres créatures. Cela est également possible dans les rêves. Ils peuvent vous donner des informations utiles dans la vie de tous les jours ou communiquer dans des langues ou des signes étranges. Qu'ils viennent d'une autre dimension, d'une autre planète ou que ces êtres reflètent un côté moins connu de votre propre conscience, ces types de rencontres sont bien documentés.
  • Sortir de son propre corps ou même votre corps de loin, avec une description détaillée de la pièce. 
  • Perte de l'ego et renforcement des liens avec les gens, les animaux et même l'univers entier : le sentiment que tout est un.
  • L'impression de devenir un objet.

Différences entre rêver et tripper

Outre les nombreuses similitudes, il existe bien sûr également des différences. Une différence importante est que les rêves contiennent souvent moins de détails que les voyages. Sauf en ce qui concerne ce qu'on appelle les rêves lucides. Lors d'un rêve lucide, vous vous « réveillez » dans votre rêve en réalisant qu'il n'est pas réel. Vous êtes conscient du fait que vous rêvez et que parfois, le rêve continue alors que vous êtes conscient de rêver. Vous avez tout à coup une influence sur le rêve et les détails augmentent jusqu'à atteindre le niveau d'un livre de George R.R. Martin.

À propos de livres, David Jay Brown a écrit un livre en 2016 sur les similitudes entre les rêves lucides, les psychédéliques et le chamanisme. Dans son livre, Brown traite des similitudes entre différentes formes de conscience. Il y parle également de la méditation profonde, des expériences hors-corps et des expériences de mort imminente. En plus de donner à Brown des informations sur les rêves lucides, il montre également que l'utilisation de plantes telles que la Calea et l'African Dream Herb facilite le contrôle ou le souvenir du rêve.

Herbes à rêve : Des psychédéliques pour sous la couette ?

Le Silene, la Calea et l'herbe à rêves africaine ont en commun d'être utilisées par les chamanes pour tirer le meilleur parti de leurs rêves. Parce que, comme nous l'avons écrit plus tôt dans cet article ; selon les peuples autochtones, un rêve est beaucoup plus que quelque chose qui vous arrive. Avec la bonne attitude, l’intention de vous souvenir de votre rêve et de le traiter comme une chose précieuse, vous pouvez tirer davantage profit de votre sommeil nocturne que de simplement vous réveiller reposé. Les herbes à rêve peuvent vous aider pour cela. Certaines herbes telles que la Calea (mieux connue sous le nom d'herbe à rêve) ont la propriété de rendre votre rêve plus visuel ou plus vivant. D'autres semblent avoir une influence directe sur la phase entre le sommeil et le réveil. L'herbe à rêves africaine (Entada rheedii) en particulier a tendance à générer des images visuelles juste avant de vous endormir, donnant ainsi l’impression que le monde des rêves se confond avec votre chambre à coucher.

Peut-on utiliser des truffes magiques pour obtenir des rêves lucides ?

La réponse est oui. Manger une truffe avant de se coucher peut rendre votre rêve plus joyeux, plus coloré ou vous faire rêver même si vous pensez ne pas le faire. Même une microdose d'un gramme ou moins de truffes hallucinogènes fraîches peut provoquer cela. Notez qu'il n'y a pas de recherche approfondie sur la relation entre les rêves lucides et les psychédéliques. Vous trouverez cependant quelques expériences sur Erowid.org. Il est incertain qu'ils vous permettent de prendre le contrôle sur vos rêves, mais une expérience avec une faible dose de truffes hallucinogènes est plutôt inoffensive. Sachez que vous pouvez vous en servir pour influencer votre sommeil, ce qui peut avoir pour résultat que vous vous réveillez moins reposé.

Que signifie l'accord entre psychédéliques et rêves

Selon le chercheur Enzo Tagliazucchi, il existe un nombre plus limité d'états mentaux dans lesquels nous pouvons nous trouver que nous le supposions auparavant. Un voyage et un rêve pourraient donc bien être la même chose, mis à part la manière qui fait que nous nous retrouvons dans un tel état. Les similitudes dans les expériences ont une signification spirituelle plus profonde pour un bon nombre de personnes. Peut-être y a-t-il une dimension cachée qui se manifeste dans un tel état. Progressivement, nous en apprenons de plus en plus sur les rêves, les effets des champignons hallucinogènes et d’autres produits psychédéliques naturels ainsi que sur notre conscience. Des choses que les peuples autochtones, comme les Aborigènes, n'ont jamais oubliées.

Vous souhaitez influencer vos rêve ce soir même ? Lisez alors cet article au passage !

Sources :

“The Experience Elicited by Hallucinogens Presents the Highest Similarity to Dreaming within a Large Database of Psychoactive Substance Reports”, Frontiers in Neuroscience, Disponible : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnins.2018.00007/full

“New study discovers biological basis for magic mushroom 'mind expansion'”, EureakAlert, Disponible : https://www.eurekalert.org/pub_releases/2014-07/icl-nsd070114.php

“Engaging the Dream”, Psychedelica, Gaia, Disponible moyennant paiement : https://www.gaia.com/video/engaging-dream