La pré-croissance du cannabis ? « Non, mets-la directement dehors ». Certains parents préfèreraient que leurs enfants entrent tout de suite à l’école primaire. Mais l’école maternelle est aussi extrêmement importante pour les plantes de cannabis. Les très jeunes plantes de cannabis ne peuvent pas encore supporter grand-chose. Il est donc important de les préparer de manière protégée et sûre pour le grand méchant monde. Cela est possible en pré-cultivant votre cannabis.

La pré-culture du cannabis

Faire pousser une plante de cannabis n'est rien d'autre que de donner à votre cannabis nouvellement germé la possibilité de bien pousser dans des conditions contrôlées. En pratique, cela signifie que vous ferez germer et que vous sèmerez à l'intérieur, mais que vous laisserez également la phase de semis et les premières semaines de la phase de croissance se dérouler à l'intérieur. Ce faisant, vous créez un système racinaire sain afin que vos plantes soient très résistantes une fois qu'elles sont dehors. La pré-croissance du cannabis est donc particulièrement importante lorsque l'on cultive du cannabis dans le jardin. Les plantes de cannabis pré-cultivées sont non seulement plus résistantes à l’excès d’eau de pluie grâce à des racines bien développées, mais elles ont aussi le potentiel de devenir plus grandes.

Une plante de cannabis plus grosse et un rendement plus élevé grâce à la pré-croissance

L'un des avantages de la pré-croissance est que vos plants de cannabis peuvent devenir plus gros, plus touffus et plus grands. Cela est lié au développement du système racinaire. Si votre jeune plante de cannabis a la possibilité de se dégourdir les jambes, elle le fera. Pour obtenir de grandes plantes de cannabis, il faut une variété (strain) qui peut réellement devenir grande. Vous pouvez filtrer nos graines de cannabis en fonction de la hauteur maximale. Vous pouvez par exemple fixer la limite inférieure à 1,5 mètre pour les plus grands spécimens de notre assortiment.

Étêtage, fimming, scrogging et mainlining du cannabis

Un autre avantage de la culture de votre plante de cannabis dans un environnement contrôlé est qu'elle ne fait pas beaucoup de dégâts en surface. Le nombre de champignons qui lui tournent autour est considérablement plus faible que lorsque vous mettez votre plante de cannabis à l'extérieur dès le plus jeune âge. Les fluctuations de température sont également moins extrêmes. Il s’agit là d’avantages qui contribuent à des techniques de culture avancées. 

Pour étêter une plante de cannabis, il faut tailler soigneusement la tige principale afin de former d'autres branches latérales. La taille rend également la tige de la plante plus forte. C'est pourquoi l'étêtage est souvent combiné avec la pré-croissance. Le fimming est une technique similaire, la seule différence entre l’étêtage et le fimming est l'endroit exact où vous taillez. Avec l’étêtage, on obtient l'émergence de 2 branches latérales résistantes. Le fimming permet l’apparition de 3 ou 4 branches latérales moins robustes. Avec le scrogging et le LST (Low Stress Training), vous dirigez les branches au-delà des obstacles afin d'augmenter la surface. Cela donne aux branches plus de lumière et d'espace pour se développer. Avec le ScrOG (Screen of Green), l'obstacle est un treillis ou un grand grillage métallique. Avec le LST, vous pliez soigneusement les branches dans une direction où il n'y a pas d'autres branches autour. Le Mainlining est une combinaison de l'étalement et de l'orientation répétés des nouvelles branches. Cela donne une structure très régulière à votre plante de cannabis.

» Vous trouverez plus d’informations sur ces techniques de culture dans notre article sur les techniques de culture avancées !

Si vous utilisez ce type de techniques pendant la pré-croissance, votre plante de cannabis aura une longueur d'avance pour vous donner un rendement encore plus élevé. Mais attention à ne pas commencer trop tôt. Ne faites pas d’étêtage ou de fimming avant que votre plante de cannabis ait au moins 4 nœuds (branches), sinon elle ne sera pas assez forte pour survivre au stress.

Cultivez sa propre plante de cannabis : 4 conseils

Ces conseils pratiques sont destinés à vous aider à démarrer. Idéal si vous voulez commencer à cultiver du cannabis vous-même mais que vous ne savez pas par où commencer. 

Quand votre plante de cannabis peut-elle être mise dehors ?

Le gel est le tueur de cannabis. Ces plantes ne peuvent tout simplement pas le supporter. Vous pouvez donc mettre vos plantes de cannabis à l’extérieur dès que les nuits sont exemptes de gel. Un dicton populaire aux Pays-Bas veut que vous puissiez mettre vos plantes de cannabis après les saintes glaces, le 15 mai.

Si nous l'examinons d'un point de vue plus scientifique, cette date précise est bien sûr sans fondement. Plus vous êtes au nord ou au sud par rapport à l'équateur, plus il y a de chances qu’il gèle tard dans la saison. Nous devons également tenir compte du climat. Les hivers sont plus doux en bord de mer qu'à l'intérieur des terres car l'eau de mer retient beaucoup de chaleur lors des des mois d'été et la restitue aux zones côtières. En météorologie, ce phénomène est appelé climat terrestre et climat marin. Enfin, le changement climatique joue également un rôle, ce qui fait que le gel nocturne ne se produit souvent plus en début d'année. 

Il en résulte que vos plants de cannabis peuvent être mis dehors plus tôt dans l'année, mais cela dépend entièrement des conditions météorologiques. Ces plantes ont besoin de suffisamment de soleil. Les plantes de cannabis à dominance sativa, qui ont des feuilles plus fines que les Indicas à larges feuilles, ne poussent que sous une lumière vive. Ne pensez donc pas que vous pouvez sortir votre Blue Dream en février car il n’y a plus de gelée nocturne. Ce raisonnement garantit que votre plante de cannabis restera petite dès le début, faute de lumière solaire suffisante.

Combien de temps faut-il à une plante de cannabis pour pousser ?

Revenons à ce qu'est la pré-croissance. Lors de la pré-croissance, votre plante de cannabis est en phase de croissance. La phase de croissance, ou plus techniquement la « phase végétative », commence lorsque les feuilles ont 5 à 7 « doigts ». La plante peut alors aller à « l'école primaire ». Avant qu’elles n'atteignent ce stade, elles devront d'abord passer par les phases suivantes :

  • 5 jours de germination
  • 1 semaine avant l'apparition des cotylédons
  • 1 - 3 semaines en phase de semis
  • 1 - 3 semaines en phase de croissance (la pré-croissance)

Le temps nécessaire à la pré-croissance de votre cannabis n'est donc pas une science exacte. Cela dépend tout d’abord de la façon dont vous voulez  effectuer la pré-croissance. En règle générale, plus la période de pré-croissance est longue, plus le cannabis est fort et plus le rendement est élevé. Vous devez au minimum attendre la phase de croissance avant de mettre la plante dehors. Mais vous pouvez également conserver votre plante de cannabis à l'intérieur pendant trois semaines pendant la phase de croissance. Il faut au moins 5 semaines à partir de la germination avant de pouvoir mettre vos plantes dehors, mais vous pouvez les garder à l'intérieur plus longtemps si vous le souhaitez. Vous pouvez également le faire en 10 semaines.

Quand commencer la pré-croissance du cannabis ?

Réponse courte : vous pouvez commencer à faire germer sans problème à partir du 25 avril. La réponse complète est un peu plus longue.

Pour les autoflowers : prenez, par commodité, le 15 mai comme date à laquelle votre plante de cannabis peut être mise dehors. Il vous faudra alors au moins une vingtaine de jours à partir du moment de la germination avant que votre plante de cannabis puisse sortir. Vous pouvez également faire germer plus tard dans l'année sans réduction de rendement, à condition que la lumière soit suffisante.

Pour les plantes de cannabis à photopériode : le cannabis qui pousse en plein air commence à fleurir autour du 25 août dans les régions tempérées comme les Pays-Bas, la Belgique, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Cela est lié à la durée de l'obscurité la nuit. Dès qu'il fait nuit pendant plus de 10 heures, les plantes de cannabis reçoivent le signal de se reproduire. Il s'agit d'un processus progressif, qui peut donc se produire un peu plus tôt ou plus tard. La durée de la phase de croissance dépend donc du temps qui s'écoule entre la germination et le moment de la floraison, autour du 25 août. Les plantes de cannabis donnent un bon rendement quand environ 15 semaines s’écoulent entre la germination et le début de la floraison. Une période de croissance plus courte et donc une germination plus tardive dans l'année se traduira par un rendement plus faible.

Quel éclairage pour la pré-croissance du cannabis ?

Après la germination, vos plantes développent d'abord deux feuilles lobées. Le but de ces feuilles est d'ouvrir la graine. Une semaine plus tard, vous verrez les premières feuilles en forme de doigts. Mais cela ne ressemble pas encore à la feuille de cannabis caractéristique. On ne parle de pré-croissance que lorsqu'on voit 5 à 7 doigts se former sur une feuille. En attendant, le bébé plante de cannabis s’appelle un plant.

Les semis n'ont pas besoin d'autant de lumière, mais pour obtenir des plantes de cannabis plus robustes, il est préférable de les placer sous une lumière CFL à spectre bleu pendant deux semaines. Il s'agit de lampes spéciales à faible consommation d'énergie pour les jeunes plantes. Laissez les lampes allumées pendant 16 heures et donnez-leur 8 heures d'obscurité. Dès que vos plantes ont au moins 2 ou 3 nœuds ou branches, vous pouvez les placer sous un éclairage plus fort comme des lampes LED- ou une ampoule HID aux halogénures métalliques. Laissez-les sous ces lumières pendant environ 2 semaines pour une pré-croissance optimale.

Faire pousser du cannabis sur un rebord de fenêtre n'est pas une bonne idée. Les semis s'étireront pour atteindre la lumière. L'étirement au stade de semis conduit à des plantes faibles et maigres, avec beaucoup d'espace entre les feuilles. Vous pouvez éviter cela en plaçant vos lampes CFL 5 centimètres au-dessus de vos plantes au stade de semis. Ne laissez jamais les plants dans le noir pendant 24 heures. Elles s'étireront beaucoup, deviendront molles et ne pourront peut-être pas supporter les bourgeons plus tard. C'est justement ce que vous cherchez à éviter avec la pré-culture du cannabis. 

La pré-culture du cannabis est-elle naturelle ?

Eh bien, non. Mais la nature est très dure. C'est pourquoi des cultivateurs amateurs expérimentés et professionnels ainsi que des scientifiques ont passé des années à trouver comment vous donner la meilleure chance d'obtenir un rendement élevé. Cet article peut sembler exubérant, mais la pré-culture du cannabis est l'une des choses les plus simples que vous puissiez faire pour donner un coup de pouce à la nature. Ce faisant, vous réduisez les risques de maladie tout en augmentant les chances de survie de votre plante de cannabis et son rendement potentiel. Et ça c’est important.

Vous cherchez d'autres moyens d'augmenter le rendement de vos plantes de cannabis ? Découvrez nos techniques de culture avancées.