Génial ! Vous avez décidé de faire pousser du cannabis pour la première fois. 100 % naturel : dans le jardin ou sur le balcon. L’approche de la culture du cannabis en plein est complètement différente de celle de la culture du cannabis en intérieur. Pensez par exemple à la source de lumière. Si vous laissez le soleil faire le travail, vous économisez sur votre facture d'électricité, mais vous devez aussi vous en remettre aux dieux du temps. La pluie, les insectes et les orages pourront également se révéler problématiques. En bref, il y a beaucoup à dire sur la culture du cannabis dans le jardin. Ce court article vous indiquera toutes les règles de base pour les cultivateurs débutants, afin que vous soyez bien préparé. 

Dans cet article :

  1. Faire pousser du cannabis : De quoi a besoin une plante de cannabis ?
  2. >Choisir vos graines de cannabis
  3. Faire germer vos graines de cannabis
  4. Semis et plants de cannabis
  5. La phase de croissance de la plante de cannabis
  6. Cannabis LGBTQIA+ - Déterminer le sexe
  7. La phase de floraison de la plante de cannabis 
  8. Météo et vent : prévenir les problèmes
  9. Quand récolter le cannabis ?
  10. Sécher, curer et stocker le cannabis

Faire pousser du cannabis : De quoi a besoin une plante de cannabis ? 

Une plante de cannabis a des besoins fondamentaux : lumière, air, eau et nutriments. Lorsque l'on fait pousser du cannabis à l'extérieur, la lumière est fournie naturellement par le soleil. Le besoin de lumière varie selon les plantes de cannabis. Le besoin de lumière est par exemple plus important pendant la croissance et la plante a besoin de plus de « phases de nuit » pendant la floraison. L'astuce consiste à commencer à faire germer les graines au bon moment de l'année. Pour les plantes à autofloraison : du 15 mai (après les saintes glaces) jusqu'au début du mois d'août. Pour les plantes qui ne sont pas à autofloraison (appelées plantes de cannabis à photopériode) : la troisième semaine de mai, au plus tard de préférence. Cela est lié à la quantité de lumière du soleil disponible dans les dernières étapes de la vie des plantes de cannabis. 

Heureusement, dame nature s'occupe de tout cela lorsque vous cultivez à l'extérieur. Les plantes de cannabis extraient deux substances de l'air : le dioxyde de carbone par les feuilles et l'oxygène par les racines. Si la première est évidente, la seconde pose souvent problème aux cultivateurs de cannabis. Ce problème est dû au fait que le sol est trop compact (tassé) ou que le pot dans lequel est placée la plante de cannabis n'a pas de drainage. Le drainage permet d'évacuer l'excès d'eau. Vous faites pousser votre plante de cannabis dans un pot ? Percez un certain nombre de trous dans la partie inférieure et autour du fond d'un pot en plastique. Cela permettra à l'excès d'eau de s'écouler et aux racines de recevoir de l'oxygène.

Une bonne base est de prévenir les problèmes liés à la culture du cannabis. Consultez cet article pour la version étendue et vous serez bien préparé pour commencer !

Arrosage de la plante de cannabis

Il ne pleut pas toujours lorsque la plante de cannabis en a besoin. Si seulement c’était si simple. C’est pourquoi il faut donner un peu plus d’eau aux plantes de cannabis. Donnez assez d'eau pour que la terre se colle à votre pouce lorsque vous l’enfoncez dans le sol jusqu'à la phalange. Arrosez si la terre ne semble pas humide.

Nourrir une plante de cannabis

Le cannabis a besoin de nombreux éléments nutritifs différents. Heureusement, un terreau ou un sol de jardin riche offre suffisamment de variété pour répondre aux besoins de base. Mais les besoins augmentent très rapidement. C'est pourquoi il est nécessaire et pas seulement conseillé de fournir des nutriments complémentaires. Les nutriments sont généralement ajoutés à l'eau d’arrosage. Au cours de cet article, nous vous expliquerons en temps voulu quels nutriments et quelle quantité de nourriture vous devez donner. Vous voulez tout de suite en savoir plus sur les nutriments ? Lisez alors cet article détaillé.

Valeur du pH

L'eau que vous donnez à vos plantes de cannabis doit avoir une valeur du pH favorable. L'acidité de l'eau et du milieu est importante, car les nutriments ne seront autrement pas ou pas entièrement absorbés. Veillez à ce que l'eau (nutritive) ait un pH compris entre 5,8 et 6,3. Vous pouvez réduire la valeur du pH avec pH min de Plagron . Augmenter la valeur n'est pas nécessaire dans la pratique.

Choisir vos graines de cannabis 

Si vous optez pour des graines de cannabis à autofloraison, il sera un peu plus facile de commencer à cultiver les plantes à l'extérieur, car il n'est alors pas nécessaire de tenir compte des saisons. Les plantes à autofloraison fleuriront sans attendre que les nuits ne s’allongent. En bref, vous pouvez commencer à planter dès que les saintes glaces sont passées. Et combien de temps faudra-t-il pour faire pousser le cannabis ? Il faut compter au maximum 15 semaines de la germination à la récolte, souvent quelques semaines de moins.

Vous pouvez acheter toutes sortes de graines de cannabis. Notre conseil : utilisez les filtres pratiques de notre boutique de graines en ligne. Pour les débutants, notre conseil est de choisir des graines à autofloraison. Choisissez au moins des graines de cannabis dont le degré de difficulté est « débutants ».


 
Cannabis Sativa (à gauche) vs. cannabis Indica (à droite). Quel est votre préféré ? 

Faire germer vos graines de cannabis 

Faire germer des graines de cannabis n'est pas difficile. Placez les graines entre les disques de coton dans notre bac de germination et mouillez bien les disques. La racine est assez longue pour les planter en deux à cinq jours. Des livres entiers ont été écrits sur la germination des graines de cannabis. Et nous ne sommes pas en reste. Vous voulez un résumé de tous les conseils ? Consultez alors ces articles :


Placez uniquement dans le sol les graines de cannabis germées, avec la queue (racine) vers le bas. 

Semis et plants de cannabis 

Si vous plantez le cannabis en pot, tenez compte d'une capacité d'au moins 12 litres. Plus le pot est grand, mieux c'est pour la plante. Donnez de l'espace pour pousser à vos plantes en optant par exemple pour un bac à mortier de 40 litres. Ils sont assez bon marché, vous pouvez facilement y percer des trous et ils peuvent être réutilisés à l’infini. Les plantes de cannabis ont besoin d'un sol meuble pour pousser. Choisissez un terreau standard pour la culture en bac ou un terreau de jardin fertilisé si vous voulez cultiver en pleine terre. Ne tassez pas le sol ! Choisissez un endroit dans le jardin où le soleil brille la majeure partie de la journée. En plein soleil. 

Conseil de pro concernant le terreau standard : enrichissez votre milieu de culture en champignons et en bactéries avec l'un de nos améliorateurs de sol.

Placez la graine germée avec la racine vers le bas à environ un centimètre de profondeur au milieu du nouveau sol. Recouvrez légèrement. Donnez immédiatement un peu d'eau et faites attention à ce que la terre ne soit pas emportée par l’eau.

Mieux encore : vous pouvez choisir de laisser d'abord pousser vos graines germées dans un spongepot. À ce stade, vous pouvez placer votre plante sur le rebord de la fenêtre, de préférence en plein soleil. Si vous ne donnez pas assez de lumière au plant, ce dernier poussera (s’étirera) inutilement car la pauvre plante commencera à chercher la lumière. Gardez le sol humide, mais pas trop mouillé. Une telle jeune plante est appelée un plant jusqu'à ce qu'elle développe quelques feuilles de cannabis reconnaissables.

Nutriments : ne donnezpas de nutriments à ce stade. 


 
Ce plant peut être mis dehors. Il a maintenant juste assez de feuilles. 

La phase de croissance de la plante de cannabis 

Un plant passe en phase de croissance, également appelée phase végétative, au bout de quelques petites semaines. Cette phase est reconnaissable à l'apparition de feuilles entières (voir photo). Deux brindilles poussent toujours sur le tronc de la plante de cannabis. Ces brindilles s’appellent des nœuds. Si votre plante possède 2 ou 3 nœuds, votre elle peut être mise à l'extérieur pour la phase de croissance.


Plante de cannabis pendant la phase de croissance - compacte et petite. 

Alimentation : Donnez des nutriments de croissance dès la première semaine de la phase de croissance, conformément aux instructions figurant sur l'étiquette. Mais assurez-vous que votre plante soit suffisamment grande. Référez-vous pour cela au paragraphe précédent. Chaque nutriment de croissance a un dosage légèrement différent. En outre, vous pouvez opter pour un stimulateur radiculaire. Il peut être donné en plus du nutriment de croissance au cours de la croissance. 

Cannabis LGBTQIA+ - Détermination du sexe 

Le cannabis a trois genres. Mâle, femelle et hermaphrodite (mâle et femelle). Seules les plantes femelles fonctionnent pour la production de fleurs de cannabis à fumer. Toutes nos graines de cannabis sont féminisées. Cela signifie que les graines de cannabis ont été traitées pour maximiser les chances qu'elles deviennent des femelles. Toutefois, cela n'exclut pas la possibilité que vous trouviez une graine de genre masculin ! « Féminisée » ne veut pas dire « garantie femelle ». Il est possible de voir quel sera le sexe de votre cannabis avant même que la phase de floraison ne commence réellement dans l'aisselle des feuilles. Il s'agit d'un cas une « une image vaut mille mots » :


Gauche : pistils de floraison féminins | Droite : petites boules masculines

Vous découvrez une plante mâle parmi vos plants de cannabis ? Retirez-les avant le début de la phase de floraison pour éviter qu’il ne fertilise les plantes femelles avec son pollen. 

Avec du stress (peu d'eau, maladies, étés chauds et gelées), il existe une faible possibilité que votre plante de cannabis devienne hermaphrodite. Une plante hermaphrodite peut également se développer plus tard au cours de la phase de floraison. C'est pourquoi il est bon d'inspecter votre plante de temps en temps afin de détecter les petits organes génitaux en forme de banane qui se trouvent dans les fleurs. Comme les hermaphrodites produisent également du pollen, ils peuvent fertiliser les plantes de cannabis femelles tout comme le font les mâles. Il faut donc éliminer les hermaphrodites dès que possible.


Plante de cannabis hermaphrodite à un stade de floraison ultérieur.

La phase de floraison de la plante de cannabis 

Le moment que vous attendiez avec impatience ! En fin de compte, ce sont les fleurs (bourgeons) de la plante de cannabis qui sont importants. C'est là que pousse votre récolte. Les plantes de cannabis à autofloraison fleuriront plus tôt et plus facilement que les plantes à photopériode. Les plantes à photopériode commencent à fleurir vers le fin août / début septembre, lorsqu'il la nuit dure plus de 10 heures. De nombreuses plantes de cannabis continuent à pousser après que les premières fleurs apparaissent. Par rapport aux Indica, les Sativa connaissent également une forte poussée de croissance. Cela crée plus d'espace entre les nœuds, surtout dans les Sativas. Cette phase d'étirement se produit surtout lorsque la plante reçoit moins de lumière que souhaité. Surtout pendant la période où la lumière devient moins intense. L'allongement avant la phase de floraison est la raison pour laquelle les sativas deviennent souvent plus longues et moins compactes que les plantes d'Indica.

  • Concernant les sativas pures, il faut tenir compte d'un arbre de 2 à 3 mètres. Dans des cas exceptionnels, ils peuvent également atteindre une longueur de 4 mètres.
  • Les Indicas pures ressemblent souvent à des arbres de Noël touffus d'une longueur maximale de 1,5 à 2 mètres.
  • Les hybrides (croisement sativa/indica) atteignent une longueur maximale moyenne, qui se situe entre la longueur maximale d'une sativa et d'une indica.
  • Les plantes à autofloraison ne font généralement qu'un mètre de haut. Pratique quand vous ne voulez pas qu'elles dépassent par-dessus la clôture des voisins dans le jardin.

N'oubliez pas que les sativas peuvent doubler de longueur au cours des premières semaines de floraison. Lorsqu'il est cultivé à l'intérieur, cet étirement est beaucoup plus visible que lorsqu'il est cultivé à l'extérieur en raison du changement brutal de l'éclairage.


 
Cannabis de jardin en fleurs. 

Alimentation : Arrêtez de donner des nutriments de croissance et passez à des nutriments de floraison. Vous pouvez également ajouter un stimulateur racinaire pour une durée maximale de 2 semaines. Vous pouvez ajouter un stimulateur de floraison pour augmenter le rendement dès la première semaine de floraison. Vous pouvez également donner un « booster PK » à partir de la deuxième semaine de floraison. Cela donnera à votre cannabis un goût supplémentaire et peut-être des cannabinoïdes.

Rinçage : Arrêtez de nourrir la plante juste avant la récolte. On appelle cela le rinçage (ou flush). Cela lui donne un meilleur goût. Découvrez ce qu'est le rinçage et comment procéder

Météo et vent : prévenir les problèmes 

La culture du cannabis à l'extérieur présente certains avantages. Vous n'avez par exemple pas besoin de construire une chambre de culture ou une armoire de culture dédiée avec un des équipements spécifiques tel qu'un ventilateur. Après tout, le cannabis reçoit assez de vent dans le jardin. Et c'est nécessaire, car le vent assure la résilience de la tige de votre plante de cannabis. Mais les tempêtes d'été peuvent causer beaucoup de dégâts à votre plante. Une tempête se prépare-t-elle ? Nous vous conseillons alors de sécuriser votre plante de cannabis avec des tuteurs (de bambou). Elles aident d’ailleurs également à soutenir les bourgeons lourds, bien que ce ne soit généralement pas un problème pour la culture en extérieur. Il est difficile de placer un plant de cannabis en pleine terre à l'abri du vent, mais nous vous conseillons de mettre les pots derrière la maison ou dans votre cabane de jardin jusqu'à la fin de la tempête.

En cas de fortes pluies, vous pouvez essayer de placer un parapluie ou une bâche au-dessus de votre plante. Cela permettra d'éviter les nuisances de l'eau à la racine. Assurez-vous que votre construction ne puisse pas s'effondrer et endommager votre plante de cannabis. Ce n'est pas non plus un problème avec les pots, car l'excès d'eau peut être facilement éliminé, à condition que vous ayez suffisamment de trous de drainage. Découvrez-en plus sur la pluie, les orages et les tempêtes dans cet article.

Avec l'arrivée de l'automne, le temps devient généralement beaucoup plus humide. Ce sont des conditions idéales pour les moisissures. Les champignons menaçants se présentent sous la forme de pourriture au niveau des têtes, de mildiou, de racines pourries et de faux mildiou. Découvrez ce que vous pouvez faire contre la moisissure, mais aussi contre les parasites dans la partie 3 de la série de blogs sur les problèmes de feuilles. Conseil pour les débutants : choisissez une graine / variété de cannabis avec une courte période de floraison. Cela vous évitera de devoir faire face à des conditions d'humidité et de froid en fin d'année. 

Quand récolter le cannabis ? 

Le cannabis est prêt à être récolté lorsque les trichomes (glandes résineuses) sont principalement d'un blanc laiteux. Sur la photo ci-dessous se trouve le sommet d'une plante de cannabis en phase finale de floraison. Les numéros 1 à 4 montrent différentes boules de résine qui fabriquent ces glandes de résine. Au numéro 1, il est trop tôt pour récolter. La résine est ici clairement transparente. Si la plupart des trichomes ressemblent au numéro 2, alors il est temps de les récolter. Peu importe si quelques boules commencent à devenir ambrées comme le numéro 3. Mais n'attendez pas que la plupart des trichomes aient cette couleur. Pour faire simple, votre cannabis ne serait alors pas aussi fort. Si votre cannabis commence à brunir comme au numéro 4, c’est qu’il est trop tard pour la récolter. Il va sans dire que vous verrez toutes ces couleurs en même temps sur votre plante de cannabis – ce n'est après tout qu’une photo. Là encore, l'astuce consiste à récolter lorsque la plus grande partie est d'un blanc laiteux (comme au numéro 2). 

Les trichomes sont presque invisibles à l'œil nu. Il est préférable d'observer les trichomes avec un microscope spécial pour cannabis.


Trichomes à différents stades. 

Vous trouverez ce que sont les trichomes et comment suivre ce processus dans notre blog fixe : Quand et comment récolter votre cannabis ? Au moment de la récolte, coupez d'abord les bractées et laissez les fleurs sur les branches afin de pouvoir les suspendre et les faire sécher facilement.

Séchage, curage et conservation du cannabis 

Le cannabis humide (ou en fait fris) n'est pas utilisable. Il s'éteint dès que vous l'allumez. De plus, il contient une substance qui donne à votre cannabis un goût amer et pas franchement bon. En faisant sécher votre cannabis, vous faites d'une pierre deux coups. Adieu humidité et goût amer ! Le séchage prend 8 à 20 jours selon la méthode utilisée et votre cannabis perdra 65 à 80 % de son poids en humidité. Après le séchage, mettez les têtes de cannabis dans des bocaux fermés avec un sachet qui maintient le pourcentage d'humidité au bon niveau. Cette dernière étape s'appelle le curage et permet de s'assurer que votre cannabis obtient la bonne structure et le bon goût que vous connaissez des coffeeshops.

Vous pouvez tout lire sur le séchage du cannabis dans cet article.  Lisez

Vous pouvez donc constater que nous avons déjà beaucoup d'articles de blog pour approfondir le sujet. L'objectif de cet article est donc de vous donner un aperçu des étapes de vie de votre plante de cannabis et de votre rendement, principalement axé sur la culture en extérieur. Dans le prochain article, nous vous parlerons des éléments importants qui entrent en jeu lors de la culture du cannabis en intérieur.