Allez-vous remplacer vos joints par le dabbing ? Ce n'est pas encore le cas, mais nous entendrons de plus en plus parler de cette nouvelle façon de fumer de l'herbe à l’avenir. Le dabbing est encore illégal aux Pays-Bas, mais une chose est sûre : cette façon de consommer du cannabis est déjà incroyablement populaire dans certains milieux. Ce n'est qu'une question de temps avant que le dabbing finisse par percer.

Qu'est-ce que le dabbing ?

Vous en avez certainement déjà entendu parler. Il est indéniable que le dabbing est de plus en plus populaire. Mais en fait... qu'est-ce que le Le dabbing ? Le dabbing consiste à fumer un puissant concentré de cannabis en utilisant une pipe ou un bang spécial, ou encore avec une pipe ou un bang à cannabis normal. Nous vous en dirons plus sur le fonctionnement exact du dabbing plus tard.

Voulez-vous faire des dabs et fumer vous-même? Consultez l'offre "Dabbing & Dab Rigs".

Populaire aux États-Unis

Si vous prononcez le mot « weed » aux États-Unis, il y a de fortes chances qu'il soit bientôt question de dabbing uniquement. Cela en dit long sur la popularité du dabbing en Amérique. Le dabbing est devenu un rituel régulier chez les fumeurs de cannabis, et il est probable que sa popularité augmente à l'avenir. Ces choses-là peuvent arriver rapidement dans le monde du cannabis. Après avoir vu une personne complétement défoncée après avoir dabbé, vous aurez envie d'essayer par vous-même. Il s'agit d'un développement qui persistera en Amérique pendant un moment.

Les Pays-Bas sont à la traîne

Si on prend en compte le développement du dabbing en Amérique, il est clair que les Pays-Bas sont actuellement à la traîne. Bien que cela se fasse également aux Pays-Bas, ce n’est pas comparable avec le véritable engouement qu’il a provoqué en Amérique. Il est toujours très facile de se procurer un joint à l'ancienne ou un sachet de cannabis dans les coffeeshops, et les gens préfèrent donc fumer un joint avec du tabac, un filtre et du papier à rouler. De plus, le dabbing est encore officiellement illégal tandis que fumer est toléré. Cependant, le véritable amateur de cannabis est forcément très curieux de découvrir le dabbing. Il est donc évident que cela se fait à petite échelle.

Des effets très puissants

Le dabbing est très populaire, en partie du fait que les effets sont assez intenses. Cependant, ces effets incroyables sont également un piège. Si vous pensez que vous pouvez prendre dix grosses bouffées d'affilée en dabbant… vous avez tort. Une seule bouffée a environ le même effet que 5 à 10 bouffées de la même quantité de cannabis. Ne commencez pas trop fort, car vous risquerez de le regretter plus tard. Commencez tranquillement avec une ou quelques bouffées. Le dabbing a des effets extrêmement puissants. Vous serez bien plus défoncé qu'après avoir fumé un joint.

Les différences entre dabber et fumer

Pour les futurs dabbeurs, il est intéressant de connaître les différences entre dabber et fumer. Pourquoi devraient-ils essayer le dabbing en plus de leurs joints ? Ou encore : pourquoi devraient-ils délaisser leurs joints et se mettre au dabbing ? Une des raisons pour laquelle beaucoup de personnes se mettent au dabbing est que c'est plus sain que de fumer de l’herbe. Le niveau de pureté élevé des concentrés et la faible quantité d'impuretés rendent le dabbing plus sain que de fumer. De plus, tout comme avec un vaporisateur, le dabbing se fait sans tabac. Vous souhaitez arrêter de fumer du tabac ? Alors le dabbing pourrait être une très bonne solution.

Une autre raison de privilégier le dabbing est le fait que les effets sont plus forts. En dabbant, vous serez plus défoncé que jamais, et c'est pourquoi c'est plus tentant pour les véritables amateurs de cannabis. La plupart des variétés de cannabis ont un pourcentage de THC de 15 à 20%, tandis que le pourcentage de THC du dabbing varie entre 50 et 90%. De plus, dabber et fumer se font de deux façons différentes. Alors que la marijuana émiettée se consomme avec du tabac, un filtre et du papier à rouler, les dabs se fument avec un oil rig ou un bang.

Vous souhaitez fabriquer vos propres dabs ? Alors nous vous conseillons de choisir une variété de cannabis avec un pourcentage élevé de THC, afin d’assurer un effet maximum. Besoin d’inspiration ? Découvrez ici les graines de cannabis avec une teneur élevée en THC.

Variétés de dabs

Ne soyez pas surpris par les nombreux types de dabs. Les dabs peuvent avoir un aspect très différent et sont produits de différentes manières. Nous avons répertorié les dabs les plus célèbres.

  • Shatter
  • Wax
  • Rosin

Le shatter peut être décrit comme un concentré vitreux assez dur. Le shatter a une teneur en THC non inférieure à 70-90%. Vous devez donc y réfléchir à deux fois avant de commencer à fumer cet extrait puissant. Le véritable fumeur de cannabis ne pourra toutefois pas déroger à ce défi. Le résultat est que vous serez extrêmement défoncé en un rien de temps. Gardez à l’esprit que vous avez besoin d’une bonne quantité d’herbe pour faire un morceau de shatter.

La wax est généralement moins forte que le shatter. Toutefois, les effets de ce concentré ressemblant à de l'argile ne doivent certainement pas être sous-estimés. La wax a tout de même un pourcentage de THC de 50-80%, ce qui n’est certainement pas négligeable.

Le Rosin a un pourcentage de THC supérieur à 60%. La colophane est créée en chauffant des têtes sèches, puis en les pressant. Contrairement aux autres formes de dabs, vous n'avez pas besoin de beaucoup d’herbe pour faire du Rosin. Pratique si vous n’avez pas ou ne voulez pas utiliser trop de cannabis.

Faire de la Rosin ? C'est possible! Voir la Presse à Rosin, lire le instructions e dans faire vos propres dabs!

Et comment dabber ?

Vous possédez des dabs ? Vous pouvez alors commencer à fumer. Mais au fait, comment dabber ? Et de quoi avez-vous besoin pour fumer des dabs ? Nous vous aidons à y voir plus clair !

Vous avez besoin d’un oil rig (dab rig) ou d’un bang avec un nail / banger en verre ou en titane. Faites chauffer ce dernier avec un briquet à flamme bleue jusqu'à ce qu'il soit bien chaud. Laissez-le ensuite refroidir un peu. À l'aide de votre dabber, grattez un peu de dab de votre pot ou du papier sulfurisé dans lequel il est emballé. Laissez ensuite votre dab fondre dans votre nail/banger. Placez alors votre carb cap sur le banger/nail, de sorte qu'aucune fumée ne puisse s'échapper lorsque vous dabbez. Aspirez pour remplir le bang de fumée, retirez le carb cap et videz la pipe de toute la fumée qu'elle contient.

En principe, un bang est identique à un oil rig. La seule différence est le bol. Un bong vendu avec un bol et un nail peut donc être utilisé pour les herbes, mais aussi pour les huiles et les concentrés. Vous pouvez également utiliser un stylo de dabbing ou vaporisateur pour pour fumer vos concentrés (presque) discrètement.

Conseil: avez-vous déjà un bang normal, mais souhaitez-vous fumer dabs avec lui? Achetez le kit de démarrage Dabbing Nail! Avec cela, vous pouvez transformer votre propre bang en dab rig!

Visionnez également ce didacticiel sur le dabbing pour plus d'informations !

Que faut-il prendre en compte lorsque vous dabbez ?

Comme indiqué, les effets obtenus en dabbant sont assez forts. Pour les dabbeurs novices, il est important de prendre en compte un certain nombre de facteurs. Il est même nécessaire de planifier sa session de dabbing à l'avance. Tout d'abord, choisissez un jour où vous êtes libre et n'avez ni rendez-vous ni obligations. Il est possible que vous ne puissiez plus fonctionner correctement le reste de la journée.

Il est également essentiel de choisir un environnement détendu et confortable. Vous devez vous sentir à l'aise lorsque vous dabbez. Cela rend l'expérience plus agréable. Il est également agréable et réellement nécessaire d'avoir un dabbeur expérimenté à vos côtés. Il ou elle peut vous aider si nécessaire. Assurez-vous d'être en forme et de vous sentir bien. Il n'es pas conseillé de dabber pour la première fois si vous avez la gueule de bois ou si vous ne vous sentez pas bien à 100%. Pour finir, prévoyez des snacks et des boissons. Vous en profiterez après le dabbing.

Après avoir pris toutes ces précautions, il est temps de dabber. Laissez d'abord le dabbeur expérimenté vous montrer comment procéder, afin que vous puissiez voir comment cela fonctionne. Commencez ensuite avec une petite dose. Cela implique que vous preniez une ou quelques bouffées. Buvez suffisamment lorsque vous dabbez, car fumer des dabs peut être très rude pour la gorge. Il est commun de tousser lorsque vous dabbez pour la première fois. En outre, il est également agréable d’avoir une boisson rafraîchissante à disposition.

Avons-nous titillé votre curiosité ? Vous avez envie de vous laisser tenter par autre chose qu'un joint standard ? Vous obtiendrez des effets jamais égalés en fumant des dabs !