Vous avez déjà certainement vu ces vidéos où des personnes fument de grandes plaques vertes. Il s’agit généralement de shatter ou de crumble. Ce que beaucoup de gens ignorent, c'est que ces concentrés sont fabriqués à base d'huile de haschisch extraite au butane (BHO). Fabriquer du BHO ou de l’huile de haschisch n'est pas difficile du tout. Il suffit d'avoir les bons outils et d'être conscient des dangers du processus de production. Vous voulez vous lancer ? Nous allons vous expliquer tout ce qu’il faut faire en détail.

Dans ce cours en quatre parties, nous vous apprenons à préparer de la rosin de haute qualité de manière professionnelle. Vous trouverez ici tout ce dont vous avez besoin : les fournitures, un plan par étapes, des photos pratiques et une explication claire. En outre, nous ferons le point sur les avantages et les inconvénients de chaque concentré de cannabis dans chaque section. Tout cela pour que vous puissiez en profiter de manière responsable.

Vous recherchez des outils pour dabber ? Un bong à dabs, une presse à rosin, un extracteur d'huile ou autre chose ? Voyez l'offre Faire le Dab et Huile de Cannabis. Vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin !

Qu'est-ce que le BHO (huile de haschisch extraite au butane) ?

Le BHO ou huile de haschisch extraite au butane est un concentré de cannabis. Il est fabriqué par l'extraction de têtes de cannabis ou de restes de plante au moyen d'un gaz propulseur et d'un extracteur d'huile. Il s'agit d'un concentré très pur dont le pourcentage de THC est d'environ 80 %. Le gaz butane est souvent utilisé dans le processus de production, mais l’on peut également utiliser de l'éther diméthylique. 

Lors de la fabrication d'huile de haschisch, laissez le gaz propulseur s'écouler à travers les têtes de cannabis ou les restes de plante dans un extracteur d'huile. Ce dernier est un tube de plastique ou de métal, muni de filtres. Lorsque le gaz passe dans le tube, il absorbe toutes les glandes résineuses riches en THC (trichomes) et laisse derrière lui des résidus végétaux. Au fond de l'extracteur d’huile découle un mélange de butane (ou d'éther diméthylique) et de THC. Laissez le butane s’évaporer du mélange et vous obtenez du BHO ou de l'huile de haschisch. Vous pouvez en faire du crumble ou du shatter, ou simplement le dabber tel quel !

Attention : Fabriquer du BHO ou de l'huile de haschisch peut être très dangereux. Pour en savoir plus, lisez ce blog ou consultez les informations produits des différents extracteurs d’huile.

Du BHO pur sous forme de crumble

Avantages et inconvénients des dabs de BHO

Chaque concentré de cannabis présente des avantages et des inconvénients. Certains sont plus purs que d'autres ou plus faciles à fabriquer soi-même. Voici un aperçu des aspects positifs et négatifs du BHO :

Haute qualité, pur et bon marché

Le BHO a un pourcentage de THC relativement élevé par rapport aux autres dabs, environs 80 %. Avec des dabs comme la wax ou le rosin, ce pourcentage peut varier considérablement, mais avec le BHO, il est généralement d'environ 80 %. Le prix des équipements pour le fabriquer est également faible par rapport, par exemple, à ceux pour l'huile de cannabis ou l'Ice-o-lator. Sans parler du rapport qualité-prix, lorsqu’il est préparé correctement, le BHO est l'un des concentrés de cannabis les plus purs. De plus, vous pouvez fabriquer différents types de dabs à partir de BHO. Cette huile de haschisch est très versatile.

Risques pour la santé

Il n'y a pas beaucoup d'inconvénients au BHO. Mais ceux qui existent doivent être pris très au sérieux. Si le BHO n'est pas fabriqué correctement, il peut contenir des impuretés et présenter des risques pour la santé. En outre, la production en elle-même d’huile de haschisch peut être dangereuse.

Fabriquer de l’huile de haschisch est-il dangereux ?

Si vous lisez attentivement les instructions avant de commencer et si vous procédez de la bonne manière, la fabrication d’huile de haschisch est sans danger. Cependant, si vous enfreignez les règles, cela peut devenir très dangereux. Le processus se fait avec du butane, un gaz hautement inflammable. Si le tout entre en contact avec le feu, il peut exploser. Utiliser des gaz propulseurs dans des extracteurs inadaptés peut aussi être dangereux. Veuillez donc lire attentivement les avertissements suivants :

  • Ne jamais faire d’extractions à l'intérieur sans une bonne ventilation. Le gaz butane peut remplir un espace clos et une seule étincelle peut provoquer une forte explosion.
  • Ne jamais fumer pendant le processus d'extraction
  • Ne pas extraire à proximité de flammes nues ou d'étincelles. C’est à dire pas près d'une chaudière, d'un four ou d'un poêle
  • Ne retirez pas la cartouche de gaz butane de l'extracteur avant 30 secondes après que la cartouche se soit vidée.
  • Ne jamais inhaler directement le gaz propulseur
  • Ne portez pas de pulls de laine amples ou de vêtements larges pendant l'extraction.

Les éléments principaux pour la fabrication de BHO : un extracteur d'huile, un gaz propulseur et du cannabis.

Équipements nécessaires pour la production d'huile de haschisch

Pour faire du BHO, du shatter ou du crumble, il vous faut les éléments suivants :

*Toutes les bouteilles de gaz butane ne conviennent pas à la fabrication de BHO. Vérifiez toujours qu'elle ne contienne pas d'impuretés. Vous pouvez trouver cette information sur l'emballage ou sur les informations produit.

Fabriquer des dabs de BHO en quelques étapes

Il est temps de retrousser vos manches et de préparer un concentré pur et riche en THC. Lorsque vous aurez tous les éléments dont vous avez besoin, plus rien ne pourra vous arrêter. Lisez à nouveau les avertissements de sécurité avant de commencer et suivez ensuite les étapes suivantes :

  1. Trouvez une pièce bien ventilée, sans source de chaleur, ou installez-vous à l'extérieur.

  2. Émiettez les têtes de cannabis ou les restes de plante. Pour obtenir le meilleur résultat, utilisez un cannabis très fort. Tout peut être mis dans l'extracteur, sauf les plus grosses branches. Mais si voulez-vous avoir le meilleur concentré n’utilisez que les bourgeons !

  3. Ouvrez l'extracteur d'huile d'un côté et insérez-y le filtre. Ensuite, remplissez l'extracteur avec votre cannabis. Un extracteur peut contenir environs 20 grammes. Lorsqu'il est presque plein, fermez bien l'extracteur. 

  4. Prenez un récipient (par exemple un seau) et remplissez-le d'eau chaude. Prenez également un plat de cuisson en silicone. Assurez-vous que tout soit bien plat. Vous allez laisser l'extracteur d’huile s’écouler dedans.

  5. Lorsque tout est prêt, prenez l'extracteur d'huile avec des gants. Tenez-le avec l'extrémité vers le bas et assurez-vous qu'il soit au-dessus du plat de cuisson en silicone. Saisissez maintenant la bouteille de gaz butane et mettez l’embout en haut dans l'extracteur. N'ayez pas peur, le sifflement que vous entendrez est normal. L'extracteur d’huile se remplit de gaz et devient très froid. Sans gants, il est souvent impossible de le tenir.

  6. Au bout d’un certain temps, tout le mélange de butane se sera complètement écoulé de l'extracteur. Attendez après que la bouteille soit vide pendant environ 30 secondes avant de la retirer de l'extracteur d'huile. Le mélange se trouve maintenant dans le plat. Si vous ne vous souciez pas de la structure que doit avoir votre concentré, mettez le plat en silicone sur le dessus du récipient avec de l'eau chaude. 

  7. L'eau chaude provoque l'évaporation du butane. Vous pouvez voir qu'il s'évapore lorsque le mélange commence à bouillonner. Cette étape est très importante. Tout le butane et toutes les autres impuretés doivent être vaporisés, sinon ils finiront dans vos poumons lorsque vous fumerez le BHO. Laissez le plat s’évaporer le plus longtemps possible. L'huile s'épaissit de plus en plus. Lorsqu’il n’y a plus de bouillonnement pendant 15 minutes, tout s'est évaporé. 

  8. Laissez l'huile de haschisch reposer une nuit afin de vous assurer que tout s'est bien évaporé. Après cela, vous pouvez commencer à profiter de votre BHO maison. Vous pouvez aussi le préparer encore plus : en faire du crumble ou du shatter. Lisez la suite pour savoir comment faire.

À partir de 20 grammes de cannabis, on obtient environ 5 grammes de BHO pur. Regardez la vidéo en bas de page pour vous faire une idée du processus de production du BHO.

Huile de haschisch

Faire de l'huile de haschisch avec de l’éther diméthylique

Au lieu du gaz butane, vous pouvez aussi utiliser de l’éther diméthylique (aussi appelé gaz Dexso) pour faire de l'huile de haschisch. Le produit final est encore plus pur que lorsqu'on le fabrique avec du gaz butane. En outre, il faut très peu d’éther diméthylique pour faire du BHO. Cela vous permet également d'atteindre un pourcentage de THC encore plus élevé. 

Mais l’éther diméthylique n'a pas que des avantages. Il nécessite plus d’équipements pour le fabriquer. On ne peut pas faire d’extraction avec du gaz Dexso dans un extracteur en plastique. Il faut des extracteurs en métal pour éviter les accidents. Et vous ne pouvez pas récupérer le mélange sur du silicone. Seule la feuille de téflon peut résister à cette forme de gaz propulseur. Couvrez donc le plat en silicone avec cette feuille, sinon des particules de silicone se retrouveront dans votre concentré.

Faire du shatter ou du crumble

Le BHO, le shatter, le crumble ou le budder sont tous la même chose finalement. La différence réside dans la structure du concentré. Cela est déterminé par la température à laquelle vous laissez le butane (ou autre gaz propulseur) s'évaporer du concentré. Les shatters et crumbles professionnels se font dans un four sous vide. Dans ce cas, le BHO est chauffé à basse température - entre 33 et 43 degrés Celsius. Cela peut prendre des jours. Nous comprenons bien que tout le monde n'a pas un four sous vide (vous pouvez en fabriquer un vous-même). Nous voulons néanmoins vous donner une indication des températures à utiliser dans un tel four.

  • L’huile de haschisch : si vous laissez le butane s'évaporer sans chaleur votre BHO sera dans sa forme la plus liquide. C'est ce que l'on entend par huile de haschisch.
  • Shatter (vitreux, ferme) : si vous laissez le butane s'évaporer à partir de 39 degrés Celsius, votre concentré ressemblera davantage à du shatter.
  • Crumble / budder (beurre) : si vous laissez votre butane s'évaporer à 43 degrés, votre concentré ressemblera alors davantage à du crumble ou du budder.

Malheureusement, d'autres facteurs affectent la structure de votre concentré si vous le chauffez sans four à vide. Faites vous-même des expériences avec différentes températures pour obtenir le dab parfait pour vous, mais respectez les règles de sécurité ! Astuce : plus la température est élevée, plus vite vos dabs ressembleront à du crumble. Mais attention : des températures plus élevées provoquent également l’évaporation des terpènes de votre concentré. Le goût va donc se dégrader !