L’oïdium est l'une des maladies les plus courantes chez les plantes de cannabis. S'il y a des tâches ressemblant des flocons de neige collés sur vos feuilles de cannabis, c’est que vos plantes ont de l’oïdium. C’est une maladie des feuilles qui se présente sous deux formes et qu'il faut combattre rapidement lorsqu'on la voit. Combattre l’oïdium n'est pas difficile du tout, Il faut juste savoir comment faire ! Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur cette maladie et nous vous donnerons quelques conseils utiles pour la combattre.

mildiou

Dans cet article :

  • Qu'est-ce que le mildiou ?
  • Le mildiou chez le cannabis
  • Oïdium ou mildiou
  • Oïdium | Maladie blanche
  • Lutte contre l’oïdium sur les plantes de cannabis
  • Mildiou | Maladie des taches foliaires
  • Lutte contre le mildiou sur les plantes de cannabis
  • Prévention de l’oïdium et d'autres maladies chez les plantes de cannabis

Qu'est-ce que le mildiou ?

 Le mildiou n'est rien d'autre qu'une infection fongique dont les spores se retrouvent sur votre plante par le vent ou les insectes. Une fois déposée sur votre plante, elle peut se propager rapidement dans des conditions favorables. Il existe deux types de mildiou, ce qui rend parfois difficile la reconnaissance de la maladie. Vous avez l'oïdium et le mildiou. Ce sont deux infections fongiques différentes que vous devez traiter différemment. Nous vous dirons plus tard ce que cela signifie exactement. Gardez seulement bien en tête que si vous voyez du mildiou sur votre cannabis, vous devez agir immédiatement. Si vous n’agissez pas tout de suite, votre plante de cannabis bien-aimée sera complètement moisie et vous pourrez la jeter. C’est la dernière chose que nous voulons ! 

Le mildiou chez le cannabis

Le mildiou se propage rapidement dans des conditions favorables. Disons simplement que lorsque vous faites pousser du cannabis, vous créez souvent des conditions idéales pour le développement du mildiou. Les deux vont de pair. C'est pourquoi le mildiou est très courant dans la culture du cannabis. Quel est donc l'effet du champignon sur votre plante cannabis ? L’oïdium peut recouvrir complètement votre plante d'une épaisse couche de duvet blanc. Le champignon utilise le duvet pour se frayer un chemin jusqu'à la paroi cellulaire, où il prend la nourriture et l'eau de votre plante de cannabis. Le mildiou, en revanche, affecte de manière significative les feuilles de votre plante de cannabis. Il migre vers le tissu de la feuille, provoquant des tâches fongiques sur la plante. C'est pourquoi la lutte contre le mildiou est si importante pour les plantes de cannabis. Faites-le dès que vous le voyez apparaître !

mildiou

Oïdium et mildiou

Le mildiou est beaucoup plus fréquent dans les plantes de cannabis que, par exemple, les cochenilles ou les escargots. Cela est aussi dût au fait que nous appelons deux infections fongiques le mildiou : l'oïdium et le mildiou. L’oïdium est aussi appelé maladie blanche et cela pour bonne raison. Lorsque vous avez une forte infection d’oïdium dans du cannabis, cela ressemble aux photos ci-dessus. L’on remarque un duvet blanc-gris qui commence par des taches sur le dessus des feuilles, mais qui se transforme rapidement en véritable couverture blanche. Son frère moins reconnaissable, le mildiou, se trouve généralement sur la face inférieure des feuilles. La peluche grise est donc plus difficile à voir, et il est donc souvent trop tard pour lutter contre. Si vous ne luttez pas contre le mildiou, vous le remarquerez assez tôt, car des taches jaunes et brunesapparaitront sur le dessus de votre feuille de cannabis.

Maintenant que vous savez comment distinguer et reconnaître les deux, il est temps d'approfondir nos connaissance de la lutte contre le mildiou. Ne vous inquiétez pas, c’est facilement fait.

Oïdium | Maladie blanche

L’oïdium est la maladie la plus reconnaissable des deux. Il crée une peluche blanche sur vos plantes de cannabis qu’il ne faut pas laisser se propager. Si vous ne le faites pas, il s’attaquera non seulement aux feuilles, mais aussi aux bourgeons et aux branches du cannabis. Une fois que vos bourgeons de cannabis sont infectés par l'oïdium, il n'y a pas d'issue et votre culture est vouée à l'échec. En effet, la maladie blanche s'infiltre profondément dans les parois cellulaires de votre plante de cannabis. C'est là qu'elle absorbe toute l'eau et les nutriments dont votre plante de cannabis a besoin pour pousser, fleurir et survivre. Vous savez que l'oïdium a pénétré votre plante lorsque vous voyez des feuilles séchées et frisées, couvertes d'une peluche blanche, pendre de votre plante. Voulez-vous empêcher cela ? Vous pouvez lutter contre l'oïdium grâce aux conseils ci-dessous !

Une réaction logique de quiconque rencontre de l'oïdium sur ses plants de cannabis est d’essayer de vaporiser ou d'essuyer la peluche blanche. Cela marche, mais ça n'aide pas à résoudre le problème. La maladie reviendra en un rien de temps. Vous pouvez ainsi voir si vous avez affaire à de l'oïdium ou au mildiou. Le mildiou ne se détache pas de la plante, c'est l'oïdium qui le fait. Même si ce n'est que temporairement.

mildiou

L'oïdium a infecté la feuille de cannabis. On le voit aux taches blanches.

Lutter contre l’oïdium des plantes de cannabis

Vous voyez de la peluche blanche tachetée et vous êtes sûr que c'est de l'oïdium ? Il est temps de l'exterminer une bonne fois pour toute. Pour ce faire, il est sage de s’éduquer sur les choses qui peuvent efficacement combattre l'oïdium. Cette moisissure aime les conditions sèches, donc une faible humidité dans votre espace de culture est un bon moyen d'attraper une infection. C'est pourquoi l'oïdium est plus fréquent lors de la floraison, car on vise souvent un climat plus sec. Vous voulez vous débarrasser de cette maladie blanche ? Commencez par maintenir le niveau d'humidité dans votre espace de culture à un niveau standard. Utilisez aussi les conseils suivants :

Pesticide naturel : vous pouvez lutter contre l'oïdium avec un simple mélange de lait et d'eau. De nombreux cultivateurs ont ainsi éliminé l'infection fongique. Cela marche parce que les moisissures n'aiment pas les protéines, dont le lait en est naturellement riche. Vous devez faire ceci : mélangez 100 ml de lait avec 900 ml d'eau dans un siphon. Pulvérisez bien le mélange sur votre cannabis, surtout aux endroits où vous voyez le plus de moisissures. Il est alors important de bien laisser sécher les plantes de cannabis au soleil. Sinon, ce pesticide naturel sera inutile. Le mélange de lait ne fonctionne-t-il pas ? Ajoutez du bicarbonate de soude et essayez à nouveau !

Solution non biologique très efficace : vous ne vous souciez pas tant de savoir si votre méthode de contrôle est naturelle ou non ? Dans ce cas, il est préférable de choisir la méthode la plus efficace. Cherchez des solutions de soufre et / ou des fongicides. Ces produits tuent les champignons et permettent de lutter contre le mildiou en un rien de temps. Pulvérisez vos plantes et le produit fera le reste. Conseil important : votre plante de cannabis est-elle déjà en fleur et y a-t-il déjà des bourgeons ? Essayez d'éviter de pulvériser les bourgeons ! Cela peut affecter le goût de votre cannabis et n'est pas sain. 

Avec ces méthodes, vous réussirez certainement à lutter contre l'oïdium. La peluche blanche va s'en aller et ne reviendra pas. Vérifiez toutes les plantes pour vous assurer que tous les champignons ont disparu. Si vous en laissez un peu quelque part, la maladie blanche peut alors faire un retour inattendu.

mildiou

Images microscopiques de l'oïdium. Les taches noires sont des fructifications. Celles-ci sont responsables de la production des spores du champignon.

Mildiou | Maladie des taches foliaires

Le mildiou fonctionne un peu différemment de l’oïdium. Cette maladie des taches foliaires, quel que soit le nom de l'infection fongique, ne commence pas sur le dessus de la feuille de cannabis. Au lieu d'une peluche blanche, une peluche grise apparaît sur la face inférieure des feuilles. La maladie des taches foliaires est un peu plus persistante, car elle peut passer à l'intérieur de la feuille en un rien de temps, où elle attaque la paroi cellulaire et les tissus. Si vous n'avez pas détecté de mildiou sur la face inférieure, vous le verrez assez tôt sur la face supérieure de la feuille. Il en résulte des taches anguleuses et jaunes. D'où le nom de maladie des taches foliaires. Si vous ne luttez pas contre, les taches deviennent alors brunes et le mal est souvent fait.

Le mildiou n'aime pas les conditions sèches, mais les conditions humides. C'est pourquoi on voit plus souvent du mildiou au début de la culture, car il faut une humidité élevée. En outre, la maladie des taches foliaires aime aussi un climat chaud. Si l’infection fongique est à un stade avancé, réduisez l'humidité et la température et utilisez les conseils ci-dessous.

mildiou

Une feuille affectée par la maladie des taches foliaires | le mildiou

La bonne humidité pour le cannabis

Ces deux maladies fongiques déterminent en grande partie l'humidité idéale pour votre plante de cannabis. L'humidité relative adéquate est de préférence assez élevée pendant la croissance. 65 à 70% est parfait. Pourquoi en est-il ainsi ? Les jeunes plantes n'ont pas encore un système racinaire bien développé et absorbent donc l'humidité de l'air par les feuilles. Une plante mature qui ne fleurit pas encore peut mieux tolérer un pourcentage d'humidité plus faible. Réduisez l'humidité de l'air chaque semaine d'environ 5 %, pour atteindre un minimum de 40 %. La plante va-t-elle fleurir ? Réduisez alors l'humidité à une valeur comprise entre 40 et 50 % maximum.

C'est un peu comme la température idéale dans votre chambre de culture. N’abaissez pas la température pendant la croissance et le début de la floraison à moins de 21 degrés Celsius. Au cours des deux dernières semaines avant la récolte, vous pouvez abaisser la température de nuit de 5 à 10 degrés Celsius par rapport à la température de jour (18-24°C). Avez-vous la température et l'humidité sous contrôle ? Le mildiou et l’oïdium n'auront alors aucune chance.

Lutte contre le mildiou sur les plantes de cannabis

Le mildiou est très dépendant de l'humidité. Sans humidité, il ne peut pas se multiplier. Mais en effet, votre plante a aussi besoin de grandir. Surtout s'il s'agit encore d'une bouture, d'un semis ou d'une petite plante. Vous pouvez donc réduire un peu l'humidité, mais pas trop. De plus, vous créez de bonnes conditions pour l'oïdium ! Vous pouvez donc constater que l'humidité est très importante pour la prévention des infections fongiques. Il y a deux façons de lutter contre le mildiou :

Pesticide naturel : il existe une contrepartie naturelle du mildiou dans le règne végétal. Vous voulez lutter contre le champignon de manière biologique ? Faites appel à la prêle. La prêle, comme on appelle cette mauvaise herbe, est un pesticide efficace contre le mildiou. Utilisez donc environ 100 grammes de prêle fraîche. Remplissez un grand pichet d'eau et laissez la prêle y tremper pendant une journée. Ensuite, filtrez le mélange et pulvérisez entièrement vos plants de cannabis avec le mélange. Il est préférable de le faire le matin, car votre plante séchera plus rapidement. Cela permet de prévenir d'autres champignons, maladies et insectes nuisibles.

Solution non biologique très efficace : tout comme les fongicides contre l'oïdium, le mildiou dispose également d’une solution rapide. Cependant, elle n’est pas naturelle, donc soyez-en averti ! Vous voulez vous débarrasser rapidement du mildiou ? Achetez une solution de calcium et de sulfate de cuivre. Pulvérisez vos plantes avec ce produit tout en surveillant vos beaux bourgeons. Vous ne voulez pas les asperger avec cela. Laissez votre plante sécher et en un rien de temps, le champignon aura disparu.

Une caractéristique délicate du mildiou est que l’on ne voit pas très bien quand il a disparu. Lorsque le mildiou s'est bien installé sur vos feuilles, les taches ne disparaissent pas. Ne continuez donc pas à pulvériser jusqu'à ce que vous ne voyiez plus de taches, mais recherchez soigneusement de nouvelles moisissures. Conseil : n'enlevez que les feuilles de cannabis présentant des taches brunes. Il est préférable de laisser celles avec de petites taches jaunes, parce qu'enlever les feuilles n'est en fait pas l'idéal. Ce n'est que lorsque les feuilles sont presque mortes et qu'elles enlèvent l'humidité et la nutrition du reste de votre plante que vous pouvez les enlever.

mildiou

Prévention du mildiou et d'autres maladies chez les plantes de cannabis

Vous avez pu lire à propos de ce que l’oïdium et le mildiou aiment comme conditions climatiques. Vous savez donc aussi comment prévenir une infection. Mais l'humidité et la température ne sont pas les seuls éléments qui provoquent des maladies chez les plantes de cannabis. Des aspects tels que le sol, l'eau que vous donnez, la valeur du pH, la lumière et la bonne nutrition sont également très importants. Avez-vous tous les points ci-dessus sous contrôle ? Vous pourrez ainsi prévenir non seulement le mildiou, mais aussi d'autres maladies comme les tétranyques, les thrips et la mouche sciaride. 

Pour plus d'informations sur les maladies, les carences et autres problèmes liés aux plantes de cannabis, vous pouvez consulter notre série de blogs « Problèmes de feuilles des plantes de cannabis ». Cette série en 4 parties contient toutes les informations sur les problèmes liés à la culture du cannabis. Quelque chose ne va pas ? Vous pouvez trouver les solutions dans ces blogs. Bonne chance !