8 maladies mettant la vie de la plante de cannabis en danger

En cas de maladies mettant la vie de la plante en danger, la feuille est à nouveau l’indicateur. Chaque maladie a ses symptômes spécifiques. Dans cet article nous vous expliquons comment reconnaitre, prévenir et surtout comment lutter contre ces maladies. Les maladies :

  1. Araignée rouge
  2. Pucerons
  3. Cochenilles
  4. Escargots
  5. Oïdium vrai et faux
  6. Thrips
  7. Mineuses
  8. Anguillules

Vous avez loupé les deux parties précédentes ? Lisez alors : Problèmes de feuilles de la plante de cannabis Partie 2 : Reconnaitre les carences »

Comment différencier entre les symptômes d’une maladie et d’une carence ? Les symptômes d’une maladie s'aggravent très rapidement. Au début il y a une petite tâche blanche sur la plante et une semaine plus tard toute la plante est couverte de champignons. Des champignons et des insectes peuvent se multiplier très rapidement et littéralement manger votre plante.

1. Araignée rouge

« A l'aide ! Des toiles d'araignée sur ma plante de cannabis ! » Même si votre plante semble couverte de toiles d'araignée, ce n’est pas le cas. Malheureusement... Les araignées sont des prédateurs et mangent beaucoup d’insectes sur les plantes de cannabis. Non, votre plante est attaquée par l'araignée rouge. L'araignée rouge est mortelle pour votre plante. Cette infection est causée par l'araignée rouge (Tetranychus urticae).

 araignee

Araignée rouge : la sangsue de la plante

L’araignée rouge tisse très rapidement une toile très fine qui étouffe la plante de cannabis. Cette toile est la signature de cette araignée rouge. C’est la façon de reconnaitre cette nuisance. Cependant, le fait que la plante de cannabis soit lentement étouffée n’est pas le pire.

Le pire est que l'araignée rouge se nourrit de votre plante de cannabis. C’est la sangsue des plantes. L’araignée se nourrit du dessous des feuilles de cannabis. Sur le dessus des feuilles vous voyez des tâches sombres et petites. Cette sangsue se nourrit du liquide de la plante. Les substances constituantes importantes n’arrivent plus là où la plante en a besoin. Le résultat ? Les feuilles tombent et le rendement aura chuté et sera pollué. Dans le pire des cas la plante meurt.

Prévenir l'araignée rouge

Vous voulez évidemment que ce désastre n'arrive pas à votre plante. Heureusement il y a deux choses que l’araignée n’aime pas :

  • Des basses températures
  • De l’humidité ambiante

Mais...la plante de cannabis n'aime pas les basses températures. Le cannabis, comme l'araignée rouge, aime un environnement chaud. Baisser la température n’est donc pas une solution. Mais surveiller l’humidité ambiante autour de la plante de cannabis peut aider. Assurez une humidité ambiante de 40% dans la phase de croissance et de 60% lors de la phase de floraison.

ASTUCE : placez un bol d’eau sur le radiateur pour augmenter l’humidité ambiante et utilisez un hygromètre pour surveiller l’humidité ambiante.

Spint

Lutter contre l’araignée rouge

Votre plante de cannabis a été attaquée par l'araignée rouge ? Pas de panique ! Votre plante peut être sauvée. Vous pouvez appliquer une solution écologique en proposant une autre nourriture. Par exemple une laitue et traiter le terreau avec l’extrait d'ail.

Étape 1. Proposer une alternative

Suspendez la laitue au-dessous de la plante de cannabis. Piquez des brochettes en bois dans la laitue et faites en sorte qu’elles sont liées avec la plante. Vous construisez une sorte de pont entre la plante de cannabis et la laitue.

Étape 2. Ail

Comme chaque histoire de vampires raconte : les sangsues n’aiment pas l’ail. C’est aussi le cas pour l'araignée rouge. L'araignée n’aime pas l’odeur de l’ail. En traitant le sol avec l’extrait d’ail, la plante aura un parfum ailé. Pas de souci. Pour nous l’odeur n'est pas assez forte pour la remarquer. Votre cannabis n'aura pas le goût d'ail lorsque vous roulez votre joint. L’araignée rouge par contre, est très sensible à cette odeur et déménagera. Par exemple vers la laitue. En quelques jours, les araignées seront passées par les brochettes vers la laitue et vous pouvez jeter la laitue. Répétez si besoin.

L’araignée rouge et thrips (décrit plus bas) n'aiment vraiment pas l’odeur de l'ail. N’hésitez pas à planter quelques gousses d'ail autour de la plante de cannabis.

Araignée rouge tenace ou invasion sérieuse ?

Une plante de cannabis couverte d’araignées rouges en un rien de temps ? Vous pouvez lutter contre elles en introduisant des ennemis naturels comme l'acarien prédateur ou la mouche des galles. Nous vous déconseillons d’utiliser des pesticides chimiques. Ces produits dans les têtes fleuries de votre plante n’est vraiment pas une bonne idée.

2. Pucerons

Les pucerons (Aphidoidea) sont des tous petits insectes qui font des trous dans la feuille. Ils peuvent être noirs, gris, verts ou oranges. Leur couleur n’est pas très importante, ils sont tous très pénibles pour la plante de cannabis.

Lutter contre les pucerons

Les ennemis naturels sont un bon moyen pour lutter contre les pucerons. Des chrysopidae, les aphidiphages et les coccinelles sont bienvenus. Ces ennemis naturels peuvent simplement être commandés en ligne.

Pas envie d'ajouter des insectes à votre environnement de culture ? Rincez la plante à l’eau froide. Les pucerons n’aiment pas le froid. Il faut répéter le rinçage plusieurs fois avant que les pucerons partent mais c’est aussi la façon la plus simple pour lutter contre ces insectes.

Puceribs

Prévenir les pucerons

La meilleure option est de ne pas avoir de pucerons du tout. Heureusement le puceron n’est qu’un problème pour la plante extérieure. Les pucerons n’aiment pas de plantes odorantes comme la ciboulette et la citronnelle. Et ces plantes peuvent très bien passer un moment à l'intérieur. Placez quelques herbes dans un pot à côté de la plante pour bannir les pucerons.

3. Cochenilles

Les cochenilles (Pseudococcidae) existent, comme les pucerons, dans toutes les tailles et sortes. En cas d’infection par les cochenilles, la plante de cannabis est couverte de points blancs. Les cochenilles, les œufs et les larves sont tous blancs. Les cochenilles mangent le jus (l'écorce interne) de la plante en mordant dans la plante. La plante a ensuite de la difficulté pour envoyer les substances essentielles aux bons endroits. Si les cochenilles habitent assez longtemps sur la plante, elle rendra l’âme.

Chochenilles

Lutter contre les cochenilles

Les cochenilles, contrairement aux pucerons, sont assez à l'aise dans le froid. Rincer les plantes à l’eau froide ne les fait pas fuir. Les cochenilles sont hydrophobes et sont donc très difficiles à enlever avec de l’eau ou des pesticides. Qu’est-ce qu’il fonctionne alors ?

Les cochenilles...

  1. ont les mêmes ennemis naturels que les pucerons : les chrysopidae, les aphidiphages et les coccinelles.
  2. Ils n'aiment pas trop la coriandre et l'oignon. Placez un oignon près de la plante (mais pas dans le même pot) et l’odeur fera fuir les cochenilles.
  3. Mais l'aubergine ou la pomme de terre, les cochenilles en raffolent ! Mettez une pomme de terre dans un pot proche de la plante de cannabis. La pomme de terre est pleine de cochenilles. Éliminez la pomme de terre et répétez jusqu’à toutes les cochenilles ont disparu.

4. Escargots

A l'intérieur ils ne se montrent pas mais à l’extérieur ils sont bien présents. Les escargots mangent toute la plante de cannabis.

Lutter contre les escargots

Pour lutter contre les escargots il faut proposer une alternative plus savoureuse.  Placez une plante plus savoureuse près de la plante de cannabis comme une hosta. Vous évitez et résolvez l’invasion d’escargots. Pas de plante gouteuse dans les environs ? Placez un peu de / une laitue parterre. Les escargots feront immédiatement demi-tour.

Une autre solution pour lutter contre une invasion d’escargots est d’entourer les plantes de cannabis avec du ruban adhésif en cuivre. Collez le ruban autour du pot par exemple. Les escargots n’aiment pas le cuivre et ne passeront donc pas.

Hosta

L’hosta (à droite) est attaquée par les escargots alors que la plante de cannabis (à gauche) reste intacte.

Des escargots ou des champignons ?

Les restants calcaires d’une trace d’escargot peuvent parfois ressembler à des champignons. Comment savez-vous si vous devez lutter contre des escargots ou des champignons ? La grande différence entre une trace d’escargots et des champignons est que la trace d’escargots peut être suivie. La trace traverse la plante. Ce qui n’est pas le cas pour un champignon. Les champignons tombent de façon aléatoire sur la plante depuis le ciel.

Escargots

Pas de champignons mais une ancienne trace d’escargots. Regardez le trou caractéristique dans la feuille en bas à gauche.

5. Oïdium

L’infection fongique la plus courante pour les plantes de cannabis est l’oïdium. L’oïdium commence souvent par des tâches blanc-gris sur les feuilles extérieures de la plante. Après un certain temps les feuilles deviennent entièrement blanches. Y compris votre récolte.

Cannabis

Oïdium vrai et faux ?

Beaucoup de gens ne connaissent pas la différence entre l’oïdium vrai et faux. Les deux champignons sont désastreux pour la plante mais les champignons apparaissent de façon différente et on ne les traite pas de la même façon non plus.

Oïdium vrai - maladie du blanc

L’oïdium vrai (maladie du blanc) se forme sur le dessus de la feuille de cannabis. Au départ ça ressemble à une poudre blanche, ensuite ça devient une couche farineuse qui peut couvrir toute la plante de cannabis. Même le dessous de la feuille. L’oïdium vrai rentre dans la paroi de la cellule et suce les nutriments et l’eau de la plante. Le résultat est des feuilles déformées et séchées qui meurent lentement.

Au début l’oïdium vrai peut être enlevé des feuilles mais pas pour longtemps. Essuyer les feuilles permet seulement de différencier entre l’oïdium vrai et faux. L’oïdium faux ne peut pas être enlevé des feuilles. Une bonne ventilation de la pièce et des plantes bien espacées sont des moyens pour prévenir l’oïdium vrai. De plus, l’oïdium vrai a besoin de bonnes conditions (sèches) pour germer donc assurez une humidité ambiante correcte et arrosez la plante régulièrement.

Quelle est l’humidité ambiante idéale pour une plante de cannabis ? Lisez Problèmes de feuilles de la plante de cannabis partie 1 : Éviter des problèmes »

Oidium

Lutter contre l’oïdium vrai

Pour lutter contre l’oïdium vrai vous pouvez utiliser un fongicide ou une solution avec du soufre. Ces produits sont disponibles dans ce commerce.

Mais vous n’êtes pas obligé d’utiliser un pesticide. Vous pouvez préparer votre propre solution. Utilisez une part de lait sur neuf parts d’eau. Les protéines dans ce mélange détruisent les champignons. Si vous utilisez ce traitement mettez la plante de cannabis au soleil. La lumière du soleil est indispensable pour l’efficacité du traitement. Pulvérisez ce mélange tous les dix jours sur la plante pour que l’oïdium vrai ne puisse pas revenir. Vous pouvez ajouter du carbonate de soude au mélange pour une efficacité accrue.

Oïdium faux - pourriture rose

L’oïdium faux existe également. L’oïdium faux ou pourriture rose se développe sous les feuilles de cannabis et forme une couche grise sur la feuille. Ce champignon pousse dans le tissu de la plante qui forme des tâches qui ne peuvent pas être enlevées, contrairement à l’oïdium vrai. Comme le champignon pousse dans le tissu de la plante, le dessus des feuilles auront des tâches jaunes et pointues. Plus tard ces tâches deviennent brunes.

Oidium faux

Les tâches de l’oïdium faux sur les feuilles de la plante sont visibles sur la photo ci-dessus. La plante n’est pas une plante de cannabis mais les tâches se ressemblent. Photo : Utilisateur Rasbak, Wikipedia

Lutter contre l’oïdium faux

Vous pouvez lutter contre l’oïdium faux en pulvérisant une solution de sulfate de cuivre. Vous préférez une solution plus écologique ? Broyez de la prêle des champs et dissolvez la poudre dans l’eau. Utilisez 100 grammes de prêle des champs fraîche et laissez macérer pendant 24 heures dans un litre d’eau. Filtrez le mélange et vaporisez-le au matin sur la plante.

Les feuilles sont dans un très mauvais état ? Enlevez-les. Une feuille de cannabis qui meurt lentement gaspille de l’eau et des nutriments.

Prévenir l’oïdium faux

Prévenir est mieux que guérir. Malheureusement, l’oïdium faux a besoin d’humidité pour germer, comme l’oïdium vrai. Comme vous garder l’humidité ambiante à un certain niveau pour que la plante de cannabis pousse correctement, ce champignon est difficile à prévenir. Néanmoins, il existe un nombre de mesures préventives :

  • Ne pas arroser plus que nécessaire (lisez plus sur les besoins de base d’une plante de cannabis).
  • Enlevez régulièrement les mauvaises herbes.
  • Arrosez le terreau et non pas les feuilles.
  • Assurez-vous d’une ventilation suffisante. Espacez les plantes.
  • Arrosez au matin - la plante sèche plus rapidement et les champignons se forment moins vite.

6. Thrips

Encore une invasion d’insectes. Malheureusement... Les thrips (Thysanoptera) sont, comme les cochenilles et l'araignée rouge des vrais parasites. 

Thrips

Ces insectes minuscules sont à peine visible à l'œil nu. Mais reconnaitre une invasion de thrips est assez simple. Les thrips laissent des tâches argentées ou dorées irrégulières sur les plantes de cannabis. A la lumière les tâches semblent briller et ressemblent donc un peu à une trace d’escargot.  Si l’invasion est massive, le motif sur la feuille ressemble un peu à un motif de camouflage.

Thrips

Lutter contre le thrips

Vous avez des thrips sur votre plante de cannabis ? Les larves ainsi que les insectes adultes percent les cellules des plantes saines. Si les thrips s'attaquent aux bourgeons la plante présentera des déformations.  Après un certain temps la plante sèche et meurt. Pour tous ces types d’insectes les symptômes sont les mêmes mais les remèdes aussi. Introduisez des ennemis naturels : acariens prédateurs ou coccinelles.

Vous n'aimez pas les ennemis naturels ? Utilisez des pièges englués bleus. Les thrips aiment cette couleur. Et en touchant le piège ils restent collés sur la feuille. Placez ces pièges au-dessous de la plante et résolvez le problème.

Prévenir les thrips

Vous voulez éviter l’invasion de thrips ? Les thrips, comme beaucoup d'autres insectes, n'aiment pas l'ail. Quelques gousses d'ail dans le pot ou dans le terreau repoussent le thrips et l'araignée rouge.

7. Mineuses

A l'aide ! Vous avez des cercles bruns sur la plante de cannabis ? C’est le travail de la mineuse. Ces insectes creusent des vraies galeries dans la feuille. Comme si une taupe a traversé la feuille. Sur les deux côtés de la feuille on peut observer des galeries (traces) creusées par les mineuses.

Mineuses

Une mineuse n’est pas vraiment un insecte mais une appellation pour les larves de certains coléoptères, mouches (à scie), mites qui aiment l'intérieur de la feuille. Les traces peuvent être blanches, jaunes ou brunes.

Lutter contre les mineuses

Lorsque vous observez des traces visibles de la mineuse, il sera trop tard. Le mal sera fait. La bonne nouvelle est que vous pouvez limiter les dégâts. Souvent la mineuse n'a creuse que quelques galeries. De plus, la mineuse préfère les fruitiers aux plantes de cannabis.

Il existe des solutions pour lutter contre les mineuses. Introduisez un ennemi naturel : l’aphidiphage. Cet insecte est de loin la meilleure solution contre ce parasite sans devoir utiliser des produits chimiques.

8. Anguillules

Une invasion moins courante est l’anguillule (Sciara analis). Ces moustiques de 3 mm ne sont pas très nocifs pour votre plante de cannabis mais quelques moustiques peuvent pondre des centaines d'œufs en une semaine. Les larves qui apparaissent sont très nocives pour la plante. Les larves dévorent les racines de la plante de cannabis. Surtout les racines des jeunes plantes.

Anguilluses

Comment reconnaitre l'anguillule ?

Une anguillule n’est pas grande et les larves nocives se trouvent dans la terre. Donc comment reconnaitre une invasion d'anguillules ? Si les racines commencent à souffrir, les feuilles vous envoient des signaux. Les feuilles pâlissent, auront des contours bruns et séchés et elles pendent. Les mêmes symptômes que pour un manque d’azote ou de zinc. Cependant, si vous mettez votre doigt à différents endroits dans la terre, quelques moustiques s’envolent. Si c’est le cas, il faut prendre des mesures.

Lutter contre les anguillules

La plupart des moustiques peuvent être évitées si vous ne laissez pas d’eau ou de matière végétale morte dans le pot. C'est également le cas pour l’anguillule. Ajoutez une bonne quantité de cannelle à l’eau et arrosez la plante avec ce mélange. La cannelle dissout plus facilement dans l’eau chaude. Utilisez cette solution écologique seulement lorsque l’eau a complètement refroidie. L’ennemi naturel des anguillules sont les nématodes.

En savoir plus ? Retour aux sources !

Les plantes de cannabis ne sont pas à l’abri d’une menace. Des champignons, des insectes... Heureusement il existe plusieurs solutions. Nous espérons que ces articles ont pu vous apporter des solutions et des informations.

Préparez une bonne base. Consultez l'article sur la base de la culture de la plante de cannabis.  Eau, terreau, air et environnement ok ? Consultez les insuffisances nutritionnelles spécifiques de la plante. Des tâches bizarres ou des insectes sur la plante ? Il est très probable alors que votre plante souffre d’une des maladies ou invasions décrites ici.