Des problèmes foliaires concernant vos plantes de cannabis ? Revenons aux principes de base

Des feuilles jaunes ou qui se recroquevillent ne sont pas toujours synonymes de problèmes. Il est donc difficile de reconnaître les problèmes de feuilles des plantes de cannabis. Il peut tout simplement être question de plusieurs problèmes en même temps. Ne compliquons donc pas les choses et revenons aux principes de base : les besoins de base des plantes de cannabis. Sans ces éléments, votre plante de cannabis ne pourra pas pousser. À partir du moment où ces éléments sont bons, il est plus facile de s'attaquer aux problèmes de feuilles de la plante de cannabis de manière ciblée.

La base d'une plante de cannabis se compose d'un certain nombre de facteurs, à savoir : 

  1. Le sol
  2. L'eau
  3. Le PH
  4. La température
  5. L'humidité atmosphérique
  6. La lumière
  7. L'alimentation

1. Le sol

Toute plante a besoin d'eau. Cependant, le sol dans lequel se trouve la plante de cannabis est encore plus important que l'eau. En cas de croissance dans le sol, l'excédent d'eau doit pouvoir s'écouler (lire : drainage). Par conséquent, assurez-vous qu'il y a des trous au fond du pot ou utilisez un smart pot. Cela préviendra de problèmes multiples. Les racines ne pourront ainsi par exemple pas pourrir à cause d'un surplus d'eau.

Le sol ideal

Le sol idéal est un sol aéré qui contient des matières organiques telles que des débris végétaux, des champignons et des bactéries. Si votre terre de rempotage ressemble à celle représentée sur l'image, vous tenez le bon bout.

Si la terre du pot est aérée, les racines pourront pousser plus facilement et beaucoup d'oxygène pourra y être apporté. Ne tassez donc jamais la terre. N'ajoutez pas non plus de copeaux de bois à la terre pour aérer le mélange. Le cannabis ne pousse pas bien dans des copeaux de bois.

En pleine terre, un sol sablonneux et limoneux est excellent. Un tel sol est riche en nutriments et stimule le drainage naturel (drainage de l'eau). Le limon permet aux racines de pousser avec peu de résistance.

2. L'eau

Lorsque vous savez avec certitude que le sol est suffisamment drainé, vous pouvez prendre en compte la quantité et la fréquence de l'arrosage. Donnez beaucoup d'eau à votre plante de cannabis. Assez pour que 10 à 20 pourcent de l'eau que vous donnez à la plante s'écoule du bas du pot.

Les feuilles de votre plante de cannabis sont jaunes ?

Une plante de cannabis qui obtient trop d'eau aura des feuilles qui pendent. La feuille est pliée vers le bas sur toute la longueur du fait du poids de l'eau. Après un certain temps, les feuilles deviendront jaune pâles. La feuille semblera toujours ferme au toucher.

Trop d'eau

Si vous donnez trop d'eau, les feuilles pendront et deviendront jaune clair.

Pas assez d'eau

Curieusement, la feuille pendra aussi trop mollement si vous donnez trop peu d'eau. La différence est surtout perceptible au toucher. Les feuilles sèches sont molles, fines et ternes. Au bout du compte, les feuilles de la plante de cannabis pendront jusqu'en bas, perdront toute élasticité et se décomposeront. Une autre conséquence d'un manque d'eau est que les feuilles deviennent sensibles aux brûlures. À ce moment, la plante devient très sensible aux températures trop élevées et à l'emplacement de l'éclairage, ce qui peut faire brunir ou même noircir les extrémités des feuilles.

trop peu d'eau

Donnez-vous trop peu d'eau à votre plante de cannabis ? En un rien de temps, la plante de cannabis s'effondre comme un château de cartes. La feuille semble fragile ; aussi fine que du papier.

À quelle fréquence arroser sa plante de cannabis ?

Arrosez uniquement vos plantes de cannabis si le sol est sec au toucher. Comment savoir si le sol est sec ? Insérez avec précaution votre doigt dans le sol ou la fibre de noix de coco. Si le sol est sec jusqu'à votre première phalange, il est temps d'arroser. Arrosez uniquement si le sol est sec.

Attention : l'eau ne contient que rarement « que » de l'eau

Arroser avec de l'eau du robinet ou de l'eau de pluie est rarement « uniquement » de l'eau. Cette eau contient également des minéraux. A première vue, les signaux d'une mauvaise gestion de l'eau s'apparentent à des carences nutritionnelles. Il est donc essentiel d'avoir une bonne base pour votre plante de cannabis avant de penser à un déficit d'azote ou de phosphore (par exemple) dans votre plante de cannabis.

Aimeriez-vous en savoir plus sur les carences et les surplus de nutriments de votre plante de cannabis ? Lisez alors [Problèmes de feuilles de la plante de cannabis Partie 2 : Reconnaitre les carences] »

3. Le pH

L'acidité est exprimée en pH. Le pH 7 est neutre et toute valeur en dessous est acide. Un pH de 8 à 14 est basique (ou alcalin). La valeur idéale du pH d'une plante de cannabis se trouve juste en dessous de l'acidité neutre. Visez un pH de 6 à 7 et la plante de cannabis se portera à merveille. La raison en est qu'autour de cette acidité, la plupart des nutriments seront parfaitement absorbés.

Le pH

Il est préférable de mesurer le pH à l'aide d'un acidimètre approprié. Néanmoins, avec un peu d'expérience, il est possible de voir que les feuilles de cannabis se décolorent au fur et à mesure que l'acidité change. La valeur du pH est alors trop élevée (sol alcalin). Des éléments de nutrition tels que le Plagron pH min peuvent abaisser le pH de la plante de cannabis de façon ciblée.

Le sol est-il trop acide ? Cela se voit aux brûlures irrécupérables sur les feuilles de cannabis. Si vous n'intervenez pas, votre plante de cannabis se fanera du fait de ces conditions acides. Il faut donc agir rapidement. Il est également facile de corriger un pH trop bas avec les nutriments adaptés de Plagron.

4. La température idéale

La température idéale pour les jeunes plants de cannabis se situe entre 20 et 25 degrés. Une plante de cannabis adulte peut supporter des températures plus élevées, mais il est important de maintenir la température aussi constante que possible. Maintenez également la température la nuit et votre plant de cannabis vous le rendra. Les plantes à dominance Indica sont un peu plus robustes que les sativa. Afin de garantir un bon rendement, veillez à ce que la température ne descende pas en dessous de 20 degrés.

Le temperature ideale

Une plante de cannabis exposée à des chaleurs trop élevées aura des problèmes pour développer de beaux bourgeons.

5. L'humidité atmosphérique

Le cannabis adore l'air bien humide, surtout dans la phase de croissance. Par conséquent, augmentez l'humidité autant que possible. Pendant la phase de floraison, il est crucial d'abaisser l'humidité atmosphérique entre 40% et 60% maximum. Ceci empêche la formation de champignons tels que le mildiou, ou que les bourgeons ne souffrent de budrot. Un simple indicateur de température et d'humidité vous permet de savoir rapidement où vous en êtes.

L'air est trop humide pendant la floraison ?

Réagissez rapidement. Changez l'air. Mettez votre plante de cannabis à l'extérieur dans le vent et utilisez un ventilateur à l'intérieur pour changer l'air. Cela renforce également les fibres des tiges de la plante de marijuana, de façon à ce que la plante puisse supporter d'énormes bourgeons.

6. La lumière

Quelle quantité de lumière est suffisante pour une plante de cannabis ? Les plantes de cannabis se portent bien en plein soleil. Il n'est pas nécessaire de prendre en compte les schémas d'éclairage en ce qui concerne les graines de cannabis à autofloraison. Il suffit de planter dès que le R est hors du mois. Concernant les plantes à autofloraison, plus de lumière signifie plus de rendement. Mais faites attention à ce que la température sous la lampe ne monte pas trop haut.

Les souches qui ne fleurissent pas automatiquement peuvent habituellement continuer à grossir. Les plantes qui ne sont pas à autofloraison, souvent vendues comme féminisés, ne sont jamais croisés avec un cannabis rudelaris et fleuriront donc au soleil lorsque les jours raccourcissent. Ceci s'applique également si vous placez la plante de cannabis à l'intérieur. Ce n'est que lorsque les jours raccourcissent (ou lorsque la lampe s'éteint plus longtemps la nuit) que votre plante de cannabis commence à fleurir.

La lumiere 

Les meilleurs résultats pour débuter la floraison sont obtenus en plongeant la plante dans le noir pendant 12 heures. C'est ce qui s'appelle un régime 12/12. Pendant la croissance, un régime 18/6 est habituellement utilisé. 18 heures de lumière en 6 heures d'obscurité.

24 heures de lumière

Sur Internet, il est possible de trouver des rapports de culture avec 24 heures de lumière pendant la phase de croissance. Sachez que dans presque tous les cas de réussite, du CO2 a également été ajouté à la zone de culture. Seules les plantes à autofloraison peuvent être exposées à 24 heures de lumière sans problèmes. Ce régime exige non seulement plus de lumière, mais aussi plus de nutriments et d'eau. Cela peut résulter en un rendement plus élevé de dix à trente pour cent, mais la question est de savoir si l'investissement supplémentaire en énergie en vaut la peine.

7. L'alimentation

Une erreur de débutant très répandue est de supposer que les plantes n'ont besoin que d'eau et de lumière pour pousser. Les plants de cannabis ont également besoin d'éléments nutritifs pour pouvoir produire de la marijuana. Le sol contient naturellement des nutriments que la plante de cannabis utilise au cours de sa vie. Avec le temps, le sol contiendra de moins en moins d'éléments nutritifs jusqu'à ce qu'il soit complètement épuisé. Il est important de fournir à votre plante de cannabis les bons nutriments pendant toutes les phases de sa vie.

Germination - Les semis

Les bébés mangent du lait maternel, mais les adultes ont une alimentation beaucoup plus variée. Il en va de même pour les plantes de cannabis. A chaque étape de sa vie, la plante de cannabis utilise différents nutriments. Avez-vous utilisé un sol riche lorsque vous avez planté la plante de cannabis ? Alors cet aliment est souvent suffisant pour que la plante de cannabis produise ses premières feuilles. Les semis (premières feuilles) reçoivent une alimentation riche comme le Vita Race de Plagron ou un améliorateur de sol. Cela permet à votre jeune plante de cannabis de grandir rapidement et sainement. Au fur et à mesure que le temps passe et que la plante pousse, votre plante de cannabis en demandera toujours plus.

Phase de vie : Croissance

Dans la phase de croissance, la plante de cannabis utilise beaucoup d'azote, de phosphore et de potassium. Ce sont les premiers éléments qui disparaissent du sol. Bien que ces éléments soient les plus importants, 18 éléments sont nécessaires dans trois groupes pour cultiver une plante de cannabis saine. La chose la plus importante à retenir est l'azote. Un déficit en azote se manifeste par des feuilles jaunes.

Le but de la phase de croissance est de poser les bases afin d'obtenir de grands bourgeons floraux. Assurez-vous que le niveau d'azote, de phosphore et de potassium ne baisse pas trop, sinon votre plante de cannabis aura des difficultés à pousser. Et cela se traduira par une récolte réduite voir même ratée.

Croissance

Vous avez donné trop de nutriments à votre plante de cannabis ? L'image ci-dessus présente un plant de cannabis « trop nourri. » Le sol est acidifié par un excès de nutriments, ce qui entraine la brûlure des feuilles.

Phase de vie : Floraison

Pendant la floraison, la plante de cannabis envoie du glucose ainsi que d'autres nutriments importants aux fleurs. La composition de l'alimentation change au cours de la floraison. C'est surtout les besoins en potassium et phosphore qui augmentent. Cependant, il est important de ne pas oublier les nutriments secondaires, tels que le soufre, le magnésium et le calcium. Le soufre stimule la production de terpènes qui contribuent au goût, à l'arôme et aux effets des plantes de cannabis.

Vous voulez en savoir plus sur les problèmes de feuilles que peut rencontrer le cannabis ?

Nous venons de voir les éléments de base d'une plante de cannabis. En premier lieu, il faut prévenir les problèmes de feuilles des plantes de cannabis en respectant ces éléments de base. Néanmoins, la pratique enseigne que cela est souvent plus difficile que ce à quoi on pourrait s'attendre. Il est probable que vous ne lisiez cet article que s'il y a un problème avec votre plante de cannabis (problèmes de feuilles).

Nos conseils ? Faites attention aux feuilles de votre plante de cannabis. Les feuilles vous en disent bien plus sur l'état de votre plante que ce qu'on pourrait penser à première vue. Les déficits se manifestent par des décolorations et des dommages aux feuilles. Dans le prochain article, nous approfondirons les lacunes les plus courantes dans le domaine des plantes de cannabis. 

Aimeriez-vous en savoir plus sur les carences et les surplus de nutriments de votre plante de cannabis ? Lisez alors [Problèmes de feuilles de la plante de cannabis Partie 2 : Reconnaitre les carences] »